Auhm existe depuis deux ans. Aujourd'hui, sa fondatrice, Cécile, voudrait faire évoluer la marque avec un approvisionnement local pour ses matières premières.

Prendre soin de soi
Les produits Auhm sont disponibles en commande sur la boutique en ligne ainsi qu'en magasin : R'Vanessence (Corbigny), Nat&Eco (Nevers) ou Une cigogne sur le toit (Nevers).

« Auhm est une marque de produits cosmétiques dédiés aux femmes enceintes » souligne Cécile Taminau, 34 ans, fondatrice, avant d'ajouter : « mais tout le monde peut les utiliser sans soucis ! ». Originaire du Puy-de-Dôme, Cécile s'est installée dans la Nièvre il y a environ 7 ans « par amour puisque mon époux est neversois » sourit-elle. 

Parcours 

Chimiste spécialisée en cosmétique, Cécile travaillait à Lyon dans ce domaine. La vie faisant, elle déménage dans la Nièvre : « Ici, il y a deux entreprises de ce type... Le dépôt de CV est donc vite fait. De ce fait, je me suis redirigé vers la plasturgie (création de meubles pour lieux de ventes), mais ma part chimiste n'était plus exploitée, ce qui me manquait ». Malgré tout elle continue sa carrière, puis, tombe enceinte. 

La graine de l'idée 

« Durant ma première grossesse, j'ai été désoeuvrée car je ne trouvais aucun cosmétique me correspondant. On nous vend des crèmes miracles pour évincer des défauts qui, pour moi, ne le sont pas... Lorsque l'on est enceinte, notre corps change tellement vite en si peu de temps qu'il est compliqué de l'apprivoiser. Alors en rajouter une couche sur ces « défauts » ne sert à rien et ce n’est pas agréable... Nous n'avons pas besoin de nous sentir mal à ce moment-là ! ». Toujours avec cette expérience peu sympathique en tête, elle poursuit sa vie... pour retomber enceinte deux ans plus tard.

Naissance d'un projet 

« C'est à ma seconde grossesse que j'ai décidé de monter mon entreprise et mettre au point les produits Auhm. J'ai d'ailleurs profité de ma grossesse pour tester les produits sur moi » détaille-t-elle. Pour l'axe global de sa marque, elle avait une idée bien précise : « je savais exactement ce que je voulais faire : des cosmétiques rapides à appliquer et qui, sans promettre monts et merveilles, procurent du bien aux personnes les utilisant ».


La bienveillance en pot 

Pour résumer cette idée, Cécile explique que : « on pourrait dire que mon projet est bienveillant que ce soit via les produits utilisés (dépourvus d'allergènes) ou dans leur mission (puisqu'ils ne sont pas là pour « gommer » des « défauts » mais pour donner du plaisir avant toute chose). Je pense que l'unicité de chacun fait la beauté de tous et que tout le monde a le droit de prendre soin de lui, sans distinction. Par exemple, après une grossesse, la société voudrait que le corps de la femme redevienne comme avant, sauf que cela n'est pas toujours possible. Pour moi, l'important est qu'elle se réapproprie sa personne et qu'elle puisse prendre du temps pour elle-même, sans jugements. Après, certes, mes produits sont initialement prévus pour les femmes enceintes et/ou en postpartum, mais ils peuvent être utilisés par n'importe qui, car tout le monde doit se faire cocooner un peu »

La crème de la crème 

Pour les matières premières, Cécile utilise des produits français « à part pour l'huile de coco ou le beurre de karité, pour des raisons évidentes » mais précise qu'elle voudrait « me fournir en produits locaux, via des producteurs des alentours pour que ma démarche ait encore plus de sens ». Par manque de temps, elle n'a pas eu encore l'occasion de faire de la prospection, mais serait ravie d'être contactée par des volontaires. Elle insiste : « dans le monde de la cosmétique la réglementation est très lourde, et il y a une très grande quantité de documents à fournir. De ce fait, si un producteur veut tenter l'aventure avec moi, je réaliserai un accompagnement pour tout ce volet administratif ». Pour l'avenir, Cécile réfléchit à enrichir sa gamme de produits (cinq actuellement : savon, huile de soin, beurre démaquillant, baume visage, tisane – en partenariat avec Happy Plantes) par une ligne dédiée au corps pour « avoir du plaisir sous toutes ses formes ». Renseignements : www.auhm.fr ou bonjour@auhm.fr ou 06 69 03 88 69. 

 

La Belle Nièvre
Cécile Taminau, 34 ans, a lancé la vente des premiers produits Auhm il y a un an, soit une année après la création de son entreprise.

La Belle Nièvre

Auhm fait partie du label La Belle Nièvre (voir TDB n° 1622, 1654), Cécile souligne : « C'est un label qui reste familial avec un réseau de proximité pour les Nivernais et restant à taille humaine. Je trouve cette initiative très intéressante car, par exemple, cela me permet de me faire connaître dans le Département. Un point important, d'autant plus que même si nous ne sommes pas originaires de la Nièvre, on arrive à obtenir une certaine visibilité, ce qui est très gratifiant ».