Un récent chantier de coupe de bois dans une forêt morvandelle a remis en lumière le recours aux chevaux pour le débardage. Le principe n’est pas nouveau mais il se révèle très adapté aux attentes environnementales. À condition de trouver le bon modèle de rentabilité…

Débardage à cheval dans le Morvan
Après trois semaines de chantiers, les chevaux auront débardé 350 m3 de bois.

Cet article est reservé aux seuls abonnés du journal

Découvrez nos offres d'abonnements

ou contactez-nous au 0380789040 ou  abonnement@terres-de-bourgogne.net

Si vous êtes abonné(e), connectez-vous avec le bouton CONNEXION (ci dessous)

Découvrez nos offres