Le 11 septembre à Arleuf, la Confrérie du Jambon du Morvan organisait une journée de rencontre avec le grand public autour d'une dégustation. 

Déguster pour rassembler
La Confrérie du Jambon du Morvan a tenu à rappeler que la Confrérie du Doré, vient de Sainte-Thérèse-de-la-Gatineau au Québec, ville jumelée avec Arleuf. Crédit photo : Jambon du Morvan.

Sous la houlette du Grand Maître de la Confrérie du Jambon du Morvan, Hélène Carlet, le 11 septembre était dédié au Jambon du Morvan à Arleuf. Au cœur de cette journée, une seule volonté : « réaliser un moment dédié au grand public pour lui faire découvrir ce mets de notre territoire. Le Jambon sec en général est le produit le plus noble de la charcuterie. Comme le vin, il s'affine et se surveille » détaille Arnaud Sabatier, président de l'association Jambon du Morvan et administrateur au sein de la Confrérie. 

Un pari réussi

« Au total nous avons eu environ 230 personnes sur toute la journée. Notre pari d'attirer les visiteurs est donc, pour nous, réussi » souligne Arnaud Sabatier avant d'ajouter : « nous avons mis un point d'honneur à ce que la journée soit gratuite pour les visiteurs. Seul le buffet, après la dégustation du Jambon du Morvan, demandait une participation de 15 euros. Nous n'avons eu que de bons retours sur ce principe. Pour nous il est indispensable de rendre la découverte du Jambon du Morvan et de telles journées accessibles au plus grand nombre ». 

Des saveurs particulières 

Pour délecter les papilles de leurs convives la Confrérie du Jambon du Morvan proposait de déguster quatre variétés de Jambon : Affinage 9 mois, issu du porc de région (viande fournie par l'abattoir de Valdahon) ; affinage 12 mois, issu du porc Plein air du Morvan (viande fournie par Anthony Bolez de Poil) ; affinage 18 mois issu de porc lourd (viande fournie par Daniel Perrier, Gaec D'Écosse à Bazoches-du-Morvan) et enfin affinage 24 mois issu de porc Mangalitza (viande fournie par la Ferme du Mont, Thomas Dunoyer, à la Celle-en-Morvan). « Les saveurs et les textures étaient toutes différentes en fonction du travail des éleveurs et de l'affinage. Présentés à la dégustation en chiffonnade, ces jambons ont pu être dégustés et appréciés avec chacun une typicité et une texture différente » évoque Arnaud Sabatier. 

Invités d'honneur 

Outre la dégustation, la journée du 11 septembre fut aussi l'occasion pour la Confrérie du Jambon du Morvan d'accueillir à Arleuf la Confrérie du Doré (venue du Québec) et la Confrérie de la Moutarde, dont son président, Christian Royer, est également président de l'ambassade des Confréries de Bourgogne-Franche-Comté (regroupant 19 confréries au total). Ces invités d'honneur ont pu, toujours au côté de la Confrérie du Jambon du Morvan, faire bénir leurs bannières lors de la messe célébrée à l'Église d'Arleuf et animée par les sonneurs de trompes « Les échos de la Goulenne ». La journée s'est clôturée ensuite par des danses folkloriques animées par les Galvachers du Morvan, suivie de l'inauguration d'une plaque commémorant la création de l'étang du Châtelet à Arleuf par les aïeux de certaines familles québécoises, qui fut un des anciens départ du flottage du bois vers Paris.

Continuer les actions 

Pour la suite, Arnaud Sabatier pointe : « Nous attendons l'issue de l'INAO suite à notre demande d'IGP (voir TDB n° 1692). Nous désirons renouveler l’opération avec une seconde journée du jambon du Morvan. Entre-temps, la Confrérie du Jambon du Morvan fera en sorte de visiter la Confrérie du Doré au Québec. L'avenir est donc bien rempli et nous espérons que le Jambon du Morvan attirera nombre d'adeptes tout au long des diverses actions que nous pourrons mener ! ».