À la suite de l’interdiction du Phosmet, les producteurs de colza et de moutarde se posaient la question de poursuivre ces cultures, face à la menace constituée par les grosses altises. En ce début du mois de septembre, une alternative régionalisée leur est proposée. La Bourgogne-Franche-Comté est concernée.

Une dérogation régionalisée pour un insecticie
Gilles Robillard, agriculteur de l'Yonne et président de Terres inovia : « En parallèle de la solution d'urgence constituée par la dérogation, nous travaillons sur l'émergence d'un colza plus robuste, reposant sur d'autres approches agronomiques ».

La lecture de cet article est accessible GRATUITEMENT après une simple inscription mail (valant inscription à nos Newsletters)

Découvrez également nos offres d'abonnements

ou contactez-nous 0380789040 ou  abonnement@terres-de-bourgogne.net

Si vous êtes abonné(e), connectez-vous avec le bouton CONNEXION (ci dessous)

Découvrez nos offres