Reussir

Agroalimentaire: Jean-François Loiseau est le nouveau président de l’Ania

Seul candidat à la succession de Jean-Philippe André (Haribo), Jean-François Loiseau a été élu, le 20 juin, à la présidence de l’Association nationale des industries alimentaires (Ania) pour un mandat de trois ans. Administrateur de l’Ania depuis cinq ans, il est aussi président de l’Association nationale de la meunerie française (ANMF) depuis 2019 et président de l’interprofession céréalière (Intercéréales) depuis 2016. Il est également président du groupe coopératif Axéréal depuis 2011. Son élection intervient quelques semaines après l’annonce du départ des industriels du lait (Fnil) et des brasseurs. Le président-directeur général de la Fnil, François-Xavier Huard, a assuré que la décision des laiteries ne «vise pas le candidat» Loiseau.

Législatives: pas d'appel au vote de la Conf', malgré un programme NFP «très proche»

La Confédération paysanne n'appellera pas à voter pour le Nouveau Front populaire (NFP) aux élections législatives des 30 juin et 7 juillet, indique le syndicat agricole dans un communiqué paru le 20 juin. Après avoir égrené ses treize demandes («prix rémunérateurs garantis», «régulation des marchés agricoles», du foncier... ) pour les législatives, la Conf' «appel[le] le Nouveau Front populaire à porter et concrétiser ces propositions dans l'intérêt des paysans et paysannes et de l'intérêt général pour construire une société solidaire et ouverte.» À l'instar du programme des Républicains pour la FNSEA, celui du Nouveau Front populaire est «très proche» des demandes de la Confédération paysanne, concède la porte-parole du syndicat agricole, Laurence Marandola, interrogée par Agra Presse.

Agenda de la semaine agricole du 24 juin 2024

Lundi 24 juin
Conseil des ministres de l'Agriculture de l'UE (à Luxembourg): avenir de la Pac
Congrès mondial de l’huile d’olive (Espagne), jusqu’au 28

Mardi 25 juin
Assemblée générale ordinaire d’Interfel (fruits et légumes frais)
Assemblée générale de la MSA (Lille)
40e anniversaire du Cirad, à Montpellier (et à distance)
Visioconférence sur l'alimentation durable organisée par Planet score
Visioconférence Origin'info du collectif En vérité
Visioconférence de Timac Agro (intrants) sur la «décarbonation»
Séminaire de l'association Contrat de solutions sur l'apiculture et l'agriculture
Conférence LCA (coopératives) sur la décarbonation et la «chaine de valeur»
Evènement des Onvar organisé au ministère de l'Agriculture

Mercredi 26 juin
Assemblée générale de l'Afac-Agroforesterie, à distance
Assemblée générale du Cniel (interprofession laitière)
Visioconférence sur les indicateurs génétiques de résistance à la paratuberculose en race normande
Conférence de presse d'Innoval sur l'organisation du travail
Colloque Interpera (prévision poires UE) à Óbidos (Portugal), jusqu’au 27
Conférence de presse de Chambres d'agriculture France

Jeudi 27 juin
Convention d'affaires sur les fermes bas carbone (3e édition)
Forum La Bio au cœur du débat public, organisé par La Maison de la bio
Conférence de presse de la FCD (distribution) et de la Feef (PME agroalimentaires)
Assemblée générale du Bureau interprofessionnel du kiwi, dans les Landes
Assemblées générales du Synalaf (volailles label) et de Fedelis (Labels rouges), à La Baule
Congrès des vignerons coopérateurs, sur l'île des Embiez (Var)
Conférence de presse de l’Inrae et de l’OIEau sur les ressources en eau en 2100

Vendredi 28 juin
Voyage de presse sur un site Candia, en Isère
Visioconférence des réseaux d’élevage Bovins lait Inosys
Journée de lancement du projet inter-Onvar «Dégenrons l'installation»

Législatives: trois mesures pour le volet agricole du programme Ensemble

Interrogé par Agra Presse, le coordinateur du programme «Ensemble pour la République» (majorité présidentielle), Rayan Nezzar, met en avant, ce 20 juin, trois mesures au titre du volet agricole. D'abord l'application du calcul des retraites sur les 25 meilleures années (loi Dive) à compter du 1er janvier 2026, comme annoncé par Marc Fesneau lors du congrès de la FNSEA fin mars – «soit un gain de 100 € par mois pour près de la moitié des futurs retraités agricoles». Deuxième mesure: «des prix plancher par filière», qui «entreront en vigueur à partir de 2025», comme promis par le président de la République au Salon de l'agriculture. Troisième proposition: «continuer de réduire l’usage des pesticides de 50 % d’ici 2030».

Lait/coopérative: Jean-Michel Javelle est le nouveau président de Sodiaal

Jean-Michel Javelle a été élu à la présidence de Sodiaal par le conseil d’administration, le 19 juin, annonce un communiqué de la première coopérative laitière française. Éleveur laitier dans la Loire, il est membre du bureau de Sodiaal depuis quatorze ans et occupait, jusqu’à son élection à la présidence, le poste de vice-président. Le président de région Bretagne-est de la coopérative, Patrice Binet, est élu vice-président. Jean-Michel Javelle succède à Damien Lacombe qui quitte la présidence après dix années de mandat, marquées notamment par la réintégration de Yoplait au sein de Sodiaal.   

Échalote: retrait du catalogue européen de deux variétés contestées par les bretons

Les producteurs d’échalotes traditionnelles Prince de Bretagne se félicitent du retrait des variétés Innovator et Davidor du catalogue commun des espèces potagères officialisée au Journal Officiel de la commission européenne du 7 juin dernier, expliquent-ils dans un communiqué le 19 juin. Cela conclut un combat de plusieurs années des producteurs bretons pour différencier échalote et variétés similaires se rapprochant plutôt de l’oignon. 

Influenza aviaire: vers une reconduction de la stratégie vaccinale en 2024-2025

Réuni le 18 juin, le Comité de pilotage (Copil) sur la vaccination contre l’influenza aviaire devrait proposer de reconduire à l’identique en 2024-2025 la stratégie vaccinale appliquée l’année dernière, a appris Agra Presse. Si cette décision se confirme, une nouvelle campagne de vaccination démarrera en octobre, ciblant de manière obligatoire et toute l’année l’ensemble des canards dans les élevages de plus de 250 têtes (à l’exception des reproducteurs destinés à l’export). En revanche, les arbitrages sur l’accompagnement financier n’auraient pas encore été rendus, car ils nécessitent des négociations budgétaires au sein du gouvernement.

Œufs: le CNPO vise 300 nouveaux poulaillers et 90% de poules hors cage en 2030

Afin de répondre à une consommation française «record» (224 œufs en 2023), le CNPO vise l’implantation de 300 nouveaux poulaillers d’ici 2030, a annoncé l’interprofession des œufs lors d’une conférence de presse le 18 juin. Seules protéines animales en croissance dans le contexte d’inflation, les œufs ont connu une hausse de leur consommation de 3% en 2023. Si ce rythme se poursuit, la filière devra créer un million de places de poules pondeuses chaque année pour répondre à la demande, soit six millions d’ici 2030. La filière chiffre les investissements nécessaires à 300 M€. Autre objectif phare du «plan de filière» présenté le 18 juin: passer à 90% de production hors cage (sol, plein air, Label rouge ou bio), contre 73% fin 2023.

Importations ukrainiennes: l’UE active le «frein d’urgence» sur l’avoine, seuil atteint en œufs

La Commission européenne a adopté le 18 juin, un règlement permettant l’activation dès le 19 juin et jusqu’au 5 juin 2025 de la mesure de sauvegarde automatique visant les importations d’avoine en provenance d’Ukraine. Concrètement, le contingent tarifaire de 4 000 tonnes prévu dans l’accord d’association UE-Ukraine va être donc réintroduit. Néanmoins, les volumes importations depuis le début 2024 étant déjà supérieurs à ce seuil, les droits de la nation la plus favorisée s'appliqueront jusqu'à la fin de l'année. Le contingent tarifaire de l’accord d’association sera à nouveau disponible à partir du 1er janvier 2025. 

Restauration de la nature: l’accord validé in extremis par les États membres

Les ministres de l’Environnement de l’UE ont finalement donné, le 17 juin à Luxembourg, leur feu vert à l'adoption définitive de la législation sur la restauration de la nature. Cette validation s’est faite grâce au changement de position de dernière minute de la ministre autrichienne de l'Environnement qui, en soutenant le texte, a permis d’atteindre la majorité qualifiée requise. Au final, la Suède, la Pologne, la Hongrie, la Finlande, les Pays-Bas et l’Italie ont voté contre la législation, tandis que la Belgique s’est abstenue. La plupart des inquiétudes exprimées par les États membres concernaient les conséquence de la future loi sur le secteur agricole.

Viande porcine: Pékin ouvre une enquête antidumping sur les importations de l'UE

Le ministère chinois du Commerce a ouvert, le 17 juin et pour une durée d'un an, une enquête antidumping sur les importations de viande de porc et les sous-produits porcins originaires de l'UE. Ce communiqué intervient quelques jours après l'annonce de l’UE le 12 juin, d’imposer provisoirement, à compter du 4 juillet, des droits compensateurs sur les véhicules électriques à batterie en provenance de Chine. Dans ce dossier, Pékin avait déjà menacé fin mai l’UE de contremesures sur certains secteurs ciblés – dont l’agriculture – si des sanctions étaient appliquées. Jean-Paul Bigard, président du groupe Bigard, avait d'ailleurs alerté sur cette possibilité lors de son audition par la commission d'enquête sur la souveraineté alimentaire à l’Assemblée nationale.

Législatives: Benoît Biteau affrontera Anne-Laure Babault en Charente-Maritime

Dans un message posté le 14 juin sur le réseau X, l'ancien eurodéputé écologiste Benoît Biteau annonce qu'il sera candidat pour le Nouveau Front populaire dans la deuxième circonscription de Charente-Maritime. Sixième de la liste des écologistes aux élections européennes, l'agriculteur n'a pas été réélu le 9 juin. Il affrontera cette fois la députée Modem Anne-Laure Babault, récemment missionnée par le gouvernement sur la question des relations commerciales, en vue d'une loi Egalim 4.

UE/Algérie : Bruxelles lance une procédure de règlement de différends commerciaux

La Commission européenne a annoncé, le 14 juin, entamer des consultations avec l’Algérie afin de remédier à plusieurs restrictions imposées aux exportations et aux investissements de l'UE. L’exécutif européen espère ainsi trouver une solution mutuellement satisfaisante pour les parties lors de cette étape mais n’exclut pas, comme le prévoit l’accord d’association signé en 2002, de passer à la vitesse supérieure si aucune solution n’est trouvée, à savoir demander la création d’un panel d’arbitrage. Concrètement, Bruxelles considère qu’Alger ne respecte pas ses engagements de libéralisation du commerce dans le cadre de l’accord d’association. Elle avance que des restrictions sont imposées sur un certain nombre de secteurs, dont l’agriculture.

Parlement européen: le socialiste Clergeau cède sa place en Comagri à Sargiacomo

L’eurodéputé Christophe Clergeau qui avait repris en cours de mandat les dossiers d’Eric Andrieu et à ce titre représentait le PS au sein de la commission de l’Agriculture du Parlement européen (Comagri) va finalement se concentrer lors de la prochaine mandature sur la commission de l’Environnement (et siègera aussi aux commissions de l’Industrie et du Développement). Au sein de cette Comenvi, il a déjà travaillé sur le dossier des semences (dont il a été rapporteur pour avis) et des NBT. A la Comagri c’est le nouvel eurodéputé Eric Sargiacomo (11e de la liste emmenée par Raphaël Glucksmann) qui va prendre le relais. 

Législatives: Pannier-Runacher candidate face à un éleveur écologiste

Dans un communiqué diffusé à la presse le 14 juin, la ministre déléguée à l'Agriculture Agnès Pannier-Runacher annonce qu'elle sera candidate aux élections législatives dans la deuxième circonscription du Pas-de-Calais. L'ancienne inspectrice des finances, qui n'a jamais élue à l'Assemblée, avait prévenu il y a quelques jours, lors d'un entretien sur BFM, qu'elle était «disponible» pour le scrutin. La circonscription d'Arras avait été remportée par une candidate LREM en 2022, qui l'avait emporté au second tour sur un candidat du Rassemblement national. Selon La Voix du Nord, le candidat du Nouveau Front populaire sera Alexandre Cousin, «éleveur et berger», élu écologiste au conseil régional et au conseil municipal d'Arras.

Législatives: les principales mesures agricoles et alimentaires du Nouveau front populaire

Rassemblant les anciens partis de la Nupes, Place publique et le Parti communiste, le Nouveau front populaire (NFP) a présenté, ce 14 juin, son programme pour les législatives. En matière d'alimentation, la mesure phare consiste à «bloquer les prix des biens de première nécessité dans l’alimentation» - et ce dès son éventuelle arrivée au pouvoir, a précisé le député LFI Manuel Bompard en conférence de presse. Concernant l'eau, le NFP propose un «moratoire sur les méga-bassines» et des «règles précise de partage de l'eau sur l'ensemble des activités». En matière de pesticides, le mouvement propose d'«interdire tous les polluants éternels (PFAS) pour toutes les utilisations», de «rétablir le plan Ecophyto», d'«interdire le glyphosate et les néonicotinoïdes avec accompagnement financier des paysans concernés», et de soutenir les agriculteurs bio en «reprenant leur dette dans une caisse nationale» et en «garanti[ssant] un débouché aux produits bio dans la restauration collective». En matière de commerce, le NFP promet la généralisation des clauses-miroirs - sans préciser comment- , l'abrogation du Ceta et le renoncement à l'accord avec le Mercosur. Enfin dans le domaine du foncier, un «moratoire sur les grands projets d'infrastructures autoroutières» est annoncé, ainsi qu'une volonté de «défendre les zones agricoles, naturelles et les zones humides» et de «lutter contre l’accaparement des terres», sans précision.

Ruminants/recherche: l’éleveur laitier bio Samuel Bulot élu président de l’Idele

Réuni le 13 juin, le conseil d’administration de l’Institut de l’élevage (Idele) a élu à sa tête l’éleveur laitier bio Samuel Bulot, selon un communiqué. M. Bulot est aussi secrétaire général de la FDSEA de Côte-d’Or et vice-président de la FNPL (producteurs de lait, FNSEA), qu’il représente au sein de l’institut technique. Âgé de 50 ans, il s’est installé en 1998 à Prâlon, près de Dijon. Avec deux salariés à temps partiel, il élève une soixantaine de vaches laitières (simmental, montbéliardes et croisées), sur 220 ha. Parmi les priorités de son mandat de trois ans, Samuel Bulot entend notamment «développer les activités de transfert» de l‘institut: «Le travail de l’Idele doit descendre dans toutes les cours de ferme», estime-t-il.

Législatives: l'eurodéputée Céline Imart ne soutient finalement pas une alliance avec le RN

Alors qu’elle avait annoncé soutenir la décision du président des Républicains Eric Ciotti de s’allier au Rassemblement national, la céréalière Céline Imart, fraichement élue eurodéputée, a fait machine arrière. Dans un communiqué du 12 juin envoyé, à l’issue d’une journée rocambolesque qui a vu l’ensemble des poids lourds des Républicains désavouer l’initiative de leur président, Céline Imart déplore «une séquence qui a pu brouiller les messages». «Place maintenant pour moi à l’exercice de mon mandat d’eurodéputé au côté de la délégation française du groupe PPE», conclut-elle.

Bio: 15 M€ supplémentaire pour le fonds d’urgence, qui passe à 105 M€

Le ministère de l’Agriculture a annoncé abonder de 15 millions d’euros (M€) supplémentaires le fonds d’urgence pour l’agriculture biologique, esquissé pour la première fois le 26 janvier par le Premier ministre Gabriel Attal. Initialement doté de 50 M€, Marc Fesneau avait déjà informé d’une première rallonge de 40 M€ au salon de l’Agriculture, le 28 février, portant le fonds à 90 M€. L’ensemble des demandes d’aides déposées au printemps et éligibles s’élevant «finalement à un peu plus de 105 M€», le gouvernement a décidé «de relever l’enveloppe budgétaire de l’aide de crise à hauteur de 105 millions d’euros», explique la Rue de Varenne.

Influenza aviaire: Bruxelles autorise un vaccin de MSD pour les poulets

La Commission européenne a accordé une autorisation de mise sur le marché au vaccin Innovax ND-H5 contre l’influenza aviaire, a annoncé son fabricant MSD Santé animale dans un communiqué publié fin mai. Destiné aux poulets, ce produit est, selon l’industriel, «le premier vaccin enregistré dans l’UE contre la souche virale du clade 2.3.4.4.b circulant actuellement, qui cause une mortalité élevée en volailles». Il s’administre en une seule fois, dans l’œuf ou à l’âge d’un jour. D’après MSD Santé animale, il permet de «réduire la mortalité, les signes cliniques et l’excrétion de virus due à l’infection par les virus influenza aviaires hautement pathogènes de type H5». Seule la France a autorisé et mis en place la vaccination, en octobre 2023 sur les canards.

Bio: baisse inédite des surfaces, de 2%, en lien avec le recul de l'élevage

Les surfaces bio baissent de 2% en 2023, avec une perte de 54 000 ha, a indiqué l’Agence bio en conférence de presse le 13 juin. Cela porte la SAU bio à 2,8 Mha, soit 10,4% de la surface agricole française (contre 10,5% l’an passé). Parmi ces 2,8 Mha de SAU bio, 11% sont en conversion (0,3 Mha). Un chiffre «en baisse de 30%, hypothéquant le réservoir de croissance du bio», souligne l’Agence bio dans un dossier de presse. Le repli des surfaces concerne principalement les cultures fourragères (-29 000 ha) et les grandes cultures (-24 000 ha), en lien avec la baisse des cheptels bio. Pour la première fois en plus de 15 ans, le cheptel de vaches laitières bio diminue (-3%). Pour la première fois, le nombre d’éleveurs bio diminue (-1%).

Agenda de la semaine agricole du 17 juin 2024

Vendredi 14 juin
Conférence de presse du BRGM sur les nappes phréatiques

Lundi 17 juin
Conseil des ministres de l'Environnement de l'UE (restauration de la nature, directives Sols et Déchets, allégations environnementales, objectifs climatiques 2040...)
Évènement Metro (grossiste) sur l'origine France

Mardi 18 juin
Assemblée générale de l'Ifocap (formation)
Présentation de l'Observatoire du commerce équitable
Conférence de presse de l'Académie de l'agriculture sur One health et les réserves d'eau
Journée technique sur le verger maraîcher du Grab (agriculture bio), à Avignon
Journée thématique de la FNSEA sur le mal-être en agriculture
Assemblée générale de LCA Ouest (coopératives), à Rennes
Conférence de presse du CNPO (œufs)
Baromètre Greenflex de la consommation responsable
Conférence de presse de la Cooperl (porc)

Mercredi 19 juin
Conférence de presse de LCA Pôle animal (coopératives)
Conférence de presse d'Agriculture stratégies (cercle de réflexion)
Journées Aliments & Santé à La Rochelle, jusqu'au 20 juin

Jeudi 20 juin
Conférence de presse de la coopérative Le Gouessant, dans les Côtes-d'Armor
1res rencontres nationales des fermes municipales, dans les Alpes-Maritimes, jusqu'au 21 juin
Conférence de presse sur la bio en Île-de-France
Journée nationale Pomme du CTIFL, en Indre-et-Loire
Conférence de presse de la filière champagne sur les conditions de travail des saisonniers

Vendredi 21 juin
Assemblée générale de la Cooperl (porc), dans les Côtes-d'Armor

Viande bovine: la Corée rouvre son marché à la France et à l'Irlande

La Commission européenne a annoncé le 13 juin l’ouverture officielle du marché sud-coréen aux importations de viande bovine en provenance de France et d’Irlande, qui en étaient bannies depuis 2001 à la suite des épidémies d'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB). Les viandes bovines françaises et irlandaises viennent donc s’ajouter aux viandes danoises et néerlandaises, dont l’importation en Corée du Sud a été autorisée en 2019. Le vice-président exécutif de la Commission européenne en charge du Commerce international, Valdis Dombrovskis, s’est félicité de cette annonce, qui «constitue une avancée majeure et l’aboutissement d’une action soutenue à tous les niveaux afin de garantir un résultat positif aux agriculteurs européens».

Pays-Bas: le Mouvement agriculteur-citoyen obtient le ministère de l’Agriculture

Sept mois après les élections, et suite à l’accord de coalition trouvé mi-mai, les quatre partis qui vont constituer le gouvernement des Pays-Bas ont convenu le 11 juin de la répartition des principaux postes ministériels. Et c’est le Mouvement agriculteur-citoyen (BBB – BoerBurgerBeweging) qui va hériter du portefeuille de l’agriculture, promettant de revenir sur les mesures de restriction des émissions d’azote imposées par le précédent gouvernement au secteur de l’élevage pour satisfaire aux obligations de la directive européenne. 

UE/Chine : Bruxelles va imposer des sanctions sur les importations de véhicules électriques

Dans un communiqué publié le 12 juin, la Commission européenne annonce qu’elle va provisoirement imposer, à compter du 4 juillet, des droits compensateurs sur les véhicules électriques à batterie en provenance de Chine. Ces droits pourront aller de 17,4% à 38,1%. Les conclusions préliminaires de l’enquête antisubventions de l’UE indiquent notamment que l’ensemble de la chaîne de valeur des véhicules électriques chinois bénéficie fortement de subventions déloyales. Le ministère chinois au Commerce a réagi en mettant en cause la base factuelle et juridique de l’enquête de l’UE. Pékin a déjà menacé de mettre en place des contremesures sur le secteur agricole de l'UE (vin, produits laitiers).