Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

COTE D'OR

[Article mis en ligne le 13-06-2019]

Journées châtillonnaises

Folle ambiance et esprit collectif

photo article
Jouvence, Championne Adulte et Grande Championne.
photo article
Hôtesse, Meilleure Mamelle Adulte et Réserve Championne.
photo article
Jemi Maie, Championne Jeune et Meilleure Mamelle.
photo article
Merveille, Championne Espoir.
photo article
Myreine Meilleure Mamelle Espoir.
photo article
Onyxia Championne Génisse.
Les 1er et 2 juin les aficionados de la race Brune se sont retrouvés comme chaque année lors des Journées Châtillonnaises. Ambiance, convivialité et qualités de race exceptionnelles étaient au menu. Succès garanti et mérité.
L’esprit des Journées Châtillonnaises aura encore soufflé fort les 1 et 2 juin derniers. 110 animaux en compétition, dont 70 vaches en lactation, une vente aux enchères très disputée qui a tenu ses promesses et une folle et sympathique ambiance qui est la marque même de cette race et de ses élevages. Une fois de plus tout était réuni pour faire de cette édition 2019 un bon cru.
Thomas Gérouville apprécie que «l’on puisse garder année après année cet esprit collectif propre à Châtillon, avec une ambiance bon enfant, un concours et une vente aux enchères dont l’organisation est aussi facilitée par la participation de l’association «J’élève en Côte d’Or», portée par des jeunes qui font un super boulot pour aider leurs aînés».
Président de la toute nouvelle Fédération interrégionale «Gène brune», Alain Térillon, éleveur en Côte d’Or, a pris depuis peu la tête de cette organisation. Elle couvre un large Grand-Est allant de la Bourgogne au Nord pas de Calais, incluant entre autres la Meuse et la Meurthe-et-Moselle. Cette nouvelle instance va permettre d’élargir le cercle en facilitant l’accès de tous les éleveurs de Brune à l’unité Brune, pour faciliter leur participation aux événements. «Le collectif reste la base de notre éthique» justifie Alain Terrillon qui apprécie «le franc succès» des journées Châtillonnaises. Des journées qui «ouvrent la porte à d’autres départements afin d’entretenir le dynamisme de la race». «L’ambiance brune», que les éleveurs des autres départements ont pu apprécier, était jusqu’à présent propre au berceau côte d’orien de la race. Pour des races à petit effectif, «le soutien du collectif est essentiel» insiste le président de la Fédération interrégionale «Gène brune». Un collectif bien soutenu par le syndicat interdépartemental et l’OS.
Le propre de la brune c’est donc bien «un fort esprit collectif où la convivialité et l’entraide priment» mais c’est aussi la qualité de la race et là, apprécie Thomas Gérouville «les éleveurs n’hésitent pas à présenter leurs meilleures souches». Pour l’édition 2019 des Journées Châtillonnaises, «la mayonnaise a bien pris» et les participants ont été bien récompensés de leurs efforts. La vente aux enchères qui s’est tenue en soirée après le concours a tenu ses promesses. La championne Onyxia a été adjugée à 1 850 euros comme une autre génisse Osbourne. La star de la soirée, Miss BGS Junior a atteint 2 350 euros. Les acheteurs n’ont pas été oubliés puisque deux génissons et deux lots de doses leur étaient attribués par la ville de Châtillon à l’issue d’un tirage au sort.

Anne-Marie Klein

ferme
photo article

Porte ouverte - Essai transformé pour le Drive Fermier 21

[En ligne le 17-10-2019]

photo article

Coup de semonce du 8 octobre - L’énergie du désespoir

[En ligne le 10-10-2019]

photo article

Installation-transmission - Savoir anticiper

[En ligne le 10-10-2019]

RECHERCHE

ÉDITION N°1549

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux