Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

NIEVRE

[Article mis en ligne le 24-02-2021]

Quel futur pour les zones intermédiaires ?

Cinq pistes de réflexion pour imaginer l’avenir

photo article
Autre scénario envisagé, celui d’une priorité aux circuits courts qui pourrait engendrer la nécessité d’entretenir des paysages qui ne seraient plus dédiés à la production.
photo article
L’un des scénarios possibles est celui d’une agriculture majoritairement dédiée à la production d’énergie, que ce soit en solaire ou par le biais de la méthanisation.
photo article
A l’image de ce que fait l’association Des racines et des plaines, qui tente de réfléchir à l’avenir des grandes cultures dans la Nièvre (ici son président Augustin David, à gauche) les acteurs du monde agricole nivernais s’interrogent sur ce que sera leu
Comment pourrait évoluer l’agriculture dans un département tel que la Nièvre, à l’horizon 2030 ? Cinq scénarios développés lors de la conférence agricole tenue à l’Agropôle du Marault tentent d’en donner une idée, en focalisant sur les zones intermédiaires.
Imaginer le futur d’une agriculture donnée est toujours un exercice périlleux mais il offre l’avantage d’ouvrir des perspectives, de stimuler la réflexion. Les cinq scénarios possibles présentés le 11 février, lors de la conférence agricole organisée à l’Agropôle du Marault, à Magny-Cours était plutôt focalisés sur les zones intermédiaires, à propos desquelles les dernières campagnes de récoltes ont soulevé bien des inquiétudes. La pérennités des modèles économiques des exploitations du département, confrontées à des sécheresses successives et à des rendements très aléatoires, notamment en grandes cultures, est de plus en plus remise en question. Il faut donc tenter d’imaginer l’avenir. C’est l’exercice auquel s’est frotté Florent Viprey, de la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (Draaf Bourgogne Franche-Comté). Il a présenté à cette occasion la restitution d’une étude prospective menée en partenariat avec Agrosup Dijon, le bureau de conseil et de recherche spécialisé Acteon Environnement et la Chambre régionale d’agriculture.

Cette étude présente cinq scénarios possibles pour les zones intermédiaires, à l’horizon 2030, dans moins de dix ans, donc. Par définition, la réflexion prospective ne s’interdit rien, c’est pourquoi les scénarios ici présentés sont très surprenants par certains aspects.
Ils tentent d’explorer tout l’éventail des possibles, d’une agriculture hyper-mondialisée à une autre, au contraire organisée à l’échelon de petits territoires, en passant par des «services d’entretien du paysage» ou de la production énergétique très poussée.
Des impacts sur la démographie
Le premier de ces scénarios est dit « agri-industriel ». Il se positionne clairement dans un contexte d’économie mondialisée. Son impact pourrait être celui d’une démographie départementale en déclin avec, comme conséquence possible, une disparition progressive des services de proximité. Clairement, ce scénario n’est pas celui qui ouvre les perspectives les plus encourageantes pour le département de la Nièvre.
Le second scénario envisagé se présente comme «agri-diversifié». Il place au premier rang la valorisation des produits en circuit court. «L’impact à attendre, précisait Florent Viprey, c’est celui d’une explosion du temps de travail pour les exploitants agricoles concernés. Pour les grandes cultures, la situation serait plus compliquée mais il pourrait y avoir un transfert d’activité vers l’entretien de terres non cultivées. Des services pour lesquels les agriculteurs seraient rémunérés». Ce scénario pourrait aussi se traduire par l’arrivée sur le territoire de nouveaux actifs agricoles, dans le but de faire face à la surcharge de travail induite par la valorisation en circuits courts. L’impact démographique serait ici positif pour le département.

De l’énergie ou des marques
Troisième scénario possible : le développement d’agri-entrepreneurs opportunistes sur leur territoire. Les collectivités
pousseraient à un développement de l’agri-tourisme et les exploitants rendraient des services à la collectivité.
Quatrième scénario envisagé : celui des agri-énergéticiens. La production d’énergie deviendrait un pôle majeur de l’agriculture en zone intermédiaire. Dans leur vision prospective, les auteurs de l’étude imaginent le montage de Sociétés d’économie mixte (Sem), 90 % des hangars agricoles seraient couverts par des panneaux photovoltaïques et 10 % de la surface agricole utile du département (SAU) seraient dédiés à des champs de panneaux photovoltaïques. Cela serait complété par 20 % de la SAU nivernaise consacrée à la production de Cultures intermédiaires à vocation énergétiques (Cive) destinées à alimenter des méthaniseurs.
Enfin, l’ultime scénario qui pourrait conditionner l’avenir des zones intermédiaires dans la Nièvre est qualifié «d’agri-torial». Il s’agirait, en l’occurrence, de positionner l’agriculture départementale sur des productions de grande qualité, avec la volonté de créer et de promouvoir des marques territoriales. Ces dernières pourraient, par exemple, concerner de la production de céréales de qualité écoulées sur le marché parisien et qui mettrait l’accent sur le peu de recours aux intrants nécessités pour leur production. Les marques territoriales pourraient aussi concerner la filière bois départementale.
On le voit, le panel est aussi surprenant que diversifié. De quelle manière pourrait-il se concrétiser ? Difficile d’être catégorique tant les facteurs en jeu sont multiples mais l’avenir d’un département comme la Nièvre trouve son esquisse dans ces pistes de réflexion. On en est encore qu’aux grands traits mais cela pourrait bientôt constituer le portrait du nouveau visage de l’agriculture locale. Rendez-vous dans dix ans…

Berty Robert

votre publicité
photo article

Anniversaire - Une année de Drive fermier 58

[En ligne le 31-03-2021]

photo article

Installation - James Radenne, premier maraîcher de la ferme du Marault

[En ligne le 24-03-2021]

photo article

Tarification - Le juste prix d’un travail

[En ligne le 17-03-2021]

RECHERCHE

ÉDITION N°1623

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux