Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

BOURGOGNE

[Article mis en ligne le 21-10-2020]

Innovations

AG Meet Up, le marché aux idées

photo article
Les rendez-vous d’affaires ont été préservés lors d’AG Meet-Up, avec un respect strict des contraintes sanitaires.
Même sous un format réduit pour cause de Covid-19, la seconde édition d’AG Meet Up a pu se tenir à Dijon le 15 octobre, en privilégiant les rendez-vous d’affaires. Pour les entreprises du monde agricole, c’est l’opportunité de trouver les partenaires de leurs ambitions technologiques.
Elle revient de loin, cette seconde édition d’AG Meet Up ! Face à la seconde vague montante de Covid-19, son organisateur, le pôle régional d’innovation en agroécologie Agronov, a craint de ne pouvoir la maintenir. Finalement, elle a bien eu lieu le 15 octobre, dans les locaux de Dijon Métropole, mais selon une formule «resserrée» : les conférences ont été supprimées et seuls avaient été conservés les rendez-vous d’affaires.
Des rencontres sur un format court d’une demi-heure permettant à des représentants d’entreprises en lien avec l’agriculture de rencontrer des dirigeants de structures très innovantes, de types start-up.
D’un côté, il y a des besoins, des attentes ou des projets innovants qu’il faut parvenir à concrétiser et, de l’autre, des apporteurs de solutions. AG Meet Up ambitionne d’être le carrefour où se rencontrent ces attentes afin de faire émerger des solutions technologiques

«Nouer des partenariats»
Une logique qui intéresse au plus haut point David Lhuillier. Il est en charge du développement de projets permettant d’améliorer les méthodes de travail, les processus ou les connaissances des vignerons, au sein de l’Union des vignerons associés des Monts de Bourgogne (qui rassemble deux caves coopératives : celle des Hautes-Côtes à Beaune et celle des Vignerons des Terres secrètes à Prissé, en Saône-et-Loire). «L’intérêt pour moi d’être ici, précise-t-il, c’est de rencontrer des entreprises du territoire qui innovent dans le sens d’une agriculture plus durable. C’est le moyen de nouer des partenariats, d’obtenir des réponses à des problématiques vigneronnes, de faire entrer l’innovation agricole au cœur de la coopérative». Sur la journée, ce participant, dont l’entreprise est adhérente d’Agronov, avait programmé une quinzaine de rendez-vous. «J’ai été très intéressé par ma rencontre avec une personne qui fait de la cartographie parcellaire, qui permet de voir la vigueur des vignes, d’adapter des plans de fertilisation. J’ai aussi discuté avec un participant qui fait de l’analyse de la biodiversité des sols. Il pourrait compléter le travail que nous avons déjà entamé avec Agronov sur ces problématiques. J’ai aussi abordé des questions liées à la stratégie et à l’organisation de l’entreprise, lors d’un troisième rendez-vous…» Un spectre très large qui ouvre des opportunités.

Trouver des compétences externes
D’autres participants sont venus à l’AG Meet Up avec des attentes plus précises. C’est le cas de Patrick Naudot, responsable de site pour Mazeron, un constructeur de matériel agricole et d’élevage basé à Magny, dans l’Yonne, près d’Avallon (adhérente d’Agronov) : «on sait que nos métiers évoluent et, dans l’agroéquipement, nous sommes conduits à intégrer de plus en plus de composants électroniques. Nous travaillons aussi sur les problématiques de traçage. Nous n’avons pas toujours les compétences nécessaires en interne. Il nous faut aller les chercher ailleurs et AG Meet Up peut nous y aider». Les besoins identifiés au sein de Mazeron touchent autant à l’évolution des matériels existants qu’à l’émergence de solutions technologiques inédites. Pour cet AG Meet Up, Patrick Naudot s’était programmé six rendez-vous. «Cela concerne de nombreux domaines, précise-t-il. Par exemple, j’ai rencontré une société qui propose d’aider sur des montages financiers et le suivi administratif dans le cadre de l’obtention d’aides ou de subventions». La pertinence d’un tel événement se mesure à sa capacité à permettre la prise de contact avec des entreprises qui, à première vue, n’ont aucun lien avec l’agriculture.
Néanmoins, elles sont porteuses de solutions qui peuvent, en étant adaptées, répondre à des attentes de ce secteur. C’est le cas, par exemple, pour Page Up, développeur et intégrateur de solutions web et mobiles avec un produit qui, au départ, servait à tracer… les bouteilles de gaz. L’an passé, lors de la première édition d’AG Meet Up, Patrick Naudot avait tissé des liens intéressants avec elle.

«S’ouvrir l’accès à un réseau d’entreprises»
Et du côté de ces start-up, justement, que vient-on chercher ici ? François Gallet est le cofondateur de Scanopy, spécialiste de la cartographie agronomique de la vigne, basé dans le Cher et né en 2016 : «Nos solutions permettent de renseigner des viticulteurs sur des problèmes auxquels ils peuvent être confrontés (maladies, problèmes du sol…) et de les aider à mettre en œuvre des outils afin de cibler les interventions nécessaires. En apportant plus de précision dans la manière de gérer les parcelles, cela permet d’améliorer la productivité de la vigne». Une solution technologique qui, selon son concepteur, s’inscrit dans la nécessité, pour les viticulteurs, de s’adapter aux attentes en matière de développement durable, mais aussi face au changement climatique ou aux pressions des marchés à l’export. «Adhérer à Agronov, pour nous, poursuit François Gallet, c’est s’ouvrir l’accès à un réseau d’entreprises, c’est la possibilité de monter des projets en commun avec des partenaires et mieux comprendre les problématiques de nos clients. Avec l’année que l’on connaît, nous n’avons pas beaucoup eu l’occasion de nous rencontrer donc AG Meet Up est aussi l’occasion de renouer des liens dans le réseau».
Cet entrepreneur est donc venu à Dijon à la fois pour trouver des pistes d’amélioration de ses produits, en échangeant avec d’autres membres du réseau, mais aussi pour trouver des clients. «C’est une forme de prospection, précise-t-il, parce que nous sommes connus sur le Centre - Val-de-Loire mais beaucoup moins sur la Bourgogne. Ce rendez-vous peut nous permettre de mieux connaître les problématiques propres à cette région viticole. J’ai échangé avec une cave coopérative qui m’a permis de mieux comprendre les questions liées au sol, ici».
D’autant plus que les solutions développées pour la vigne au sein de Scanopy peuvent être adaptées aux cultures de plantes pérennes plantées en rangs, et donc donner lieu à des exploitations élargies à d’autres secteurs agricoles.
Le brassage d’idées que représente AG Meet Up nourrit ainsi le monde agricole selon des dimensions multiples et qui semblent se renouveler en permanence.

Berty Robert

votre publicité
photo article

Grippe aviaire - Une situation compliquée

[En ligne le 26-11-2020]

photo article

Communication - À la recherche des petits bruits qui en disent long sur l’alimentation

[En ligne le 04-11-2020]

photo article

Diversification - La Tiny House, une piste pour des revenus complémentaires

[En ligne le 21-10-2020]

RECHERCHE

ÉDITION N°1606

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux