Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

YONNE

[Article mis en ligne le 08-10-2020]

Fédération départementale ovine

La prédation dans l’Yonne au cœur des débats

photo article
L’assemblée générale de la FDO 89 s’est tenue le 1er octobre, à Nitry.
photo article
Une réunion technique sur les moyens de protection d’un troupeau a ensuite eu lieu l’après-midi, à Grimault.
L’assemblée générale de la FDO (Fédération départementale ovine) de l’Yonne s’est tenue le jeudi 1er octobre, à Nitry. Lors de ce moment, le dossier de la prédation dans l’Yonne a longuement été abordé. En 2020, pas moins de 15 victimes, dont 9 tuées, sont comptabilisées dans le département.
À l’occasion de l’assemblée générale de la FDO (Fédération départementale ovine) de l’Yonne, qui a eu lieu le 1er octobre à Nitry, le dossier concernant la prédation dans le département a été abordé. On le sait, les attaques sur les troupeaux sont nombreuses dans l’Yonne depuis deux ans. «La première attaque dans le département a eu lieu en mai 2018, à Mélisey. Puis, de nouvelles attaques ont eu lieu en 2019, dans le secteur du Vézelien et une partie de la Nièvre», lance Catherine Bonin, animatrice de la FDO 89. «En 2018, il y a eu 32 victimes de prédation, où le loup n’est pas écarté, dont 24 tuées. En 2019, 72 victimes ont été recensées, dont 35 tuées. Et en 2020, jusqu’au 15 septembre, on compte 15 victimes dont 9 tués».
Il faut également noter que depuis décembre 2019, 22 attaques ont été constatées (dont 15 en 2020 comme précédemment indiqué), dont 18 animaux ont été indemnisés ou sont en cours d’indemnisation : 11 attaques avec une responsabilité du loup non écartée, 5 avec une cause des dommages indéterminée et 5 avec la responsabilité du loup écartée.
Aussi, s’est créée en 2019 la cellule de veille loup, avec le Préfet de l’Yonne. «Cette cellule a été mise en place dans le département pour avoir le suivi de différentes prédations et voir ce qui peut être mis en place pour accompagner les éleveurs dans le département, notamment la mise en place de cerclages», explique Catherine Bonin.

Contacter l’OFP en cas d’attaque
Alors, que faire en cas d’attaque sur son troupeau ? «Lors d’une attaque, il faut immédiatement contacter les agents de l’OFP de votre département pour procéder à une expertise sur les animaux morts et/ou blessés», répond Catherine Bonin. «Aussi, il faut veiller à ne pas déplacer les victimes, éviter de piétiner le site et protéger les cadavres pour éviter la surprédation. Il faut également isoler et soigner les blessés, prendre des photos du site de l’attaque et des animaux, noter le nombre d’animaux présents au pâturage lors de l’attaque, et être présent pour accompagner les agents de l’OFB», liste-t-elle.
Il est possible de demander une aide à l’adaptation de la conduite pastorale des troupeaux soumis au risque de prédation (mesure 7.6.4 du PDR Bourgogne). Une aide qui peut par exemple permettre de financer un chien de protection, des filets de protection ou du gardiennage (en fonction des cerclages définis par la cellule de veille loup). La date des dépôts de dossier était fixée au 30 juin de cette année.

Une hausse du cheptel dans l’Yonne
Lors de l’assemblée générale, un point sur l’année 2019 et l’année 2020 a également été fait. «2020 a été une année spécifique. Globalement, la filière s’en tire bien par rapport à d’autres professions», assure Gilles Rameau, président de la FDO 89. Le prix moyen annuel des agneaux de boucherie est de 6,09 € par kg, avec des variations mensuelles et selon le mode de commercialisation (livraison par l’éleveur ou collecte par l’opérateur).
À noter une hausse entre 2019 et 2020 du cheptel dans l’Yonne et en Bourgogne (prenant en compte les demandeurs de plus de 50 brebis et brebis déclarées) : en 2020, 100 élevages sont recensés pour 18 546 brebis, contre 94 élevages pour 17 751 en 2019.
L’après-midi, une réunion technique a eu lieu à Grimault (Earl d’Archambault) sur la thématique : choisir et mettre en place des clôtures efficaces pour la protection de son troupeau. Le choix de la clôture, le choix du matériel, l’aménagement des parcs et les points de vigilance pour la mise en place des clôtures ont été mis en avant.

Christopher Levé

votre publicité
photo article

Annulation des salons - Perte financière importante et craintes pour les vignerons

[En ligne le 21-10-2020]

photo article

Viticulture - Un projet de recherche pour lutter contre l’enroulement viral

[En ligne le 14-10-2020]

photo article

Rendez-vous - Une semaine consacrée à la biodiversité dans les vignes

[En ligne le 08-10-2020]

RECHERCHE

ÉDITION N°1601

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux