Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

COTE D'OR

[Article mis en ligne le 08-10-2020]

Service de remplacement

Une petite année

photo article
Cyril Pautet, agriculteur à Rouvres-en-Plaine, sollicite le service depuis 2018.
photo article
Olivier Gallien, président, entouré de Marie-Laure Cloarec et Fanny Clémence, agents administratifs.
photo article
Les Services de remplacement et Groupama proposent un contrat d’assurance qui permet une prise en charge, en cas d’arrêt de travail ou de décès, des frais de main-d’œuvre occasionnés par la mise à disposition d’un agent de remplacement.
Une baisse d’activité de plus de 300 jours est observée pour l’exercice 2019. C’est un des points évoqués lors de l’assemblée générale du Service de remplacement.
Les conséquences des sécheresses sont nombreuses et ne s’arrêtent pas dans les cours de ferme. L’une d’elles a été mise en avant le 17 septembre à Vitteaux, lors de l’assemblée générale du Service de remplacement Côte-d’Or. Olivier Gallien, président, a en effet déploré une baisse d’activité assez sensible pour l’exercice 2019 : « Nous passons de 3 700 à 3 400 jours travaillés en un an, c’est clairement une petite année pour nous. Je n’ai pas souvenir que nous ayons déjà fait aussi peu. Cette tendance illustre les nombreuses difficultés rencontrées par les exploitations agricoles, face aux aléas climatiques à répétition. Avec des trésoreries en berne, nos adhérents hésitent davantage à se faire remplacer… Cela est d’autant plus vrai que notre cœur de métier s’intéresse à l’élevage, qui représente 95 % des 220 fermes chez qui nos agents interviennent ».

Ça repart
La prochaine assemblée de 2021 dévoilera en détail les résultats de l’année en cours, mais quelques points sont déjà évoqués. Sur le plan financier, la mise en place du chômage partiel par le gouvernement a été très bénéfique au service et à ses quinze équivalents temps plein. En termes d’activités, un rebond est observé depuis plusieurs mois, avec des niveaux similaires voire supérieurs à ceux de l’année 2018. « Les motifs maternité et paternité semblent davantage utilisés que l’an passé », fait remarquer Olivier Gallien, « le covid, nous n’en n’avons malheureusement pas terminé et nos agents sont là pour intervenir en cas de problème. C’est notamment le cas en ce moment, avec un premier remplacement effectué chez une personne étant entrée en contact avec le virus ». Le président du service de remplacement a salué, en fin de réunion, l’excellent travail de l’équipe administrative et de l’ensemble des agents : « nous avons tous des profils différents, chacun se forme en conséquence et en continu pour répondre au mieux aux attentes du terrain. Dans nos bureaux, Marie-Laure Cloarec a remplacé Jessica Didion depuis plusieurs mois, il s’agissait là de sa première assemblée avec nous ».

AG

votre publicité
photo article

Productions végétales - Prendre son mal en patience

[En ligne le 21-10-2020]

photo article

Expertises de terrains et de stabulations - L’appel à un(e) géobiologue

[En ligne le 14-10-2020]

photo article

Groupement des agrobiologistes de Côte-d - Passage de flambeau au Gab 21

[En ligne le 08-10-2020]

RECHERCHE

ÉDITION N°1601

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux