Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

NIEVRE

[Article mis en ligne le 29-07-2020]

Enseignement

Apprentissage : les nouveautés de la rentrée 2020

photo article
L’arrivée de huit OPCO va modifier la gouvernance et le financement des CFA comme celui de Nevers.
Le CFA de la Nièvre qui compte les établissements de Challuy, le pôle de Château-Chinon et le lycée Cœur de Nièvre de Saint-Saulge va vivre, à partir de la rentrée de septembre, de nombreux changements notamment dans l’apprentissage. Tour d’horizon des principales nouveautés avec Daniel Barbier, directeur du CFA.
C’est un changement majeur que s’apprête à vivre l’ensemble des CFA Français. À compter du 1er septembre 2020, les Opérateurs de Compétences (OPCO) vont remplacer définitivement les Organismes Paritaires Collecteurs Agréées (OPCA). Ce qui signifie que la gouvernance et le financement s’en trouvent profondément modifiés. «Nous perdons notre lien historique avec le Conseil régional et dorénavant, nous nous adressons à huit OCPO dont le principal est OCAPIAT. La perte de contact direct avec l’instance régionale implique que nous passons d’une gestion collective des contrats d’apprentissage à une gestion individualisée, d’où une charge supplémentaire de travail, il faut être clair» explique Daniel Barbier, le directeur du CFA de Nevers. Ces nouveaux acteurs ont fait leur apparition le 5 septembre 2018 à la faveur de la loi pour «la liberté de choisir son avenir professionnel». Ce changement implique aussi une certification des formations obligatoire à compter du 1er janvier 2021. «Certification qui est en cours», selon son directeur. Par ailleurs les maîtres d’apprentissage vont également devoir se plier à certains changements comme nous l’explique Daniel Barbier : «Toute la procédure de réalisation du contrat est quasiment dématérialisée : Ils doivent se rendre sur une plateforme pour récupérer les formulaires et remplir leur partie. Une fois complétés, les documents sont à retourner au CFA sur le site de Challuy pour que nous puissions préparer les conventions de formations que l’on redonne ensuite aux maîtres d’apprentissage. C’est ensuite à eux de déposer ces documents sur la même plateforme. Pour le moment, les premiers retours sont laborieux car la plateforme subit quelques dysfonctionnements. Il faut dire que le site dédié à cette procédure n’est en ligne que depuis le 8 juillet dernier et la dématérialisation totale avec OCAPIAT est très récente. Tout cela fait que c’est encore balbutiant» déplore le directeur du CFA.

Un plan pour relancer l’apprentissage
L’autre nouveauté de ces dernières semaines, c’est le plan de relance pour l’apprentissage annoncé par le gouvernement suite à la crise du Covid 19. L’objectif : créer un appel d’air pour la filière. Il faut préciser qu’il ne s’agit pas de nouvelles aides, mais bien des revalorisations des enveloppes déjà existantes. Pour les jeunes de moins de 18 ans, 5 000 euros sont accordés la première année, 2 000 euros la deuxième est 1 200 la troisième année. Pour les apprentis de plus de 18 ans, les aides respectivement de 8 000,  2 000 et 1 200 euros. «Ce coup de pouce est désormais ouvert jusqu’à la licence. C’est donc de mon point de vue, une incitation financière significative. Indiscutablement c’est une bonne nouvelle, notamment pour les BTS» précise Daniel Barbier. Le gouvernement vient également d’accorder pour les apprentis un délai de six mois supplémentaires  pour trouver un maître d’apprentissage. Cette mesure concerne les jeunes qui sont en recherches du 1er août au 31 décembre 2020. Enfin, les OPCO ont la possibilité de verser 500 euros au CFA pour équiper un apprenant dans le cadre de l’aide au premier équipement.

Une carte de formation inchangée
Fort heureusement tout n’est pas chamboulé à l’image de la carte des formations qui reste inchangée pour la prochaine rentrée. «Nous restons toujours sur du CAP, Bac Pro dans les domaines de l’agri élevage et de l’aménagement paysager sans oublier l’agroéquipement sur Saint-Saulge. Au niveau des BTS, nous avons toujours quatre formations qui sont proposées, à savoir : Aménagements paysagers sur Challuy, ACSE sur le site de Château-Chinon, GDEA sur le pôle de Saint-Saulge, et Viti Œnologie mis en place l’année dernière à Challuy. Il n’y aura donc pas de révolution à ce niveau-là» conclut Daniel Barbier.

Contact : CFA de la Nièvre, 243 route de Lyon, 58000 Challuy
Tél. : 03 86 21 66 07 / 03 86 21 66 27. mail : cfa.nievre@educagri.fr

Théophile Mercier

votre publicité
photo article

Fenaison - Une année à oublier

[En ligne le 29-07-2020]

photo article

Faune sauvage - Un document pour améliorer la biodiversité

[En ligne le 29-07-2020]

photo article

Biodiversité - Un outil gagnant-gagnant

[En ligne le 29-07-2020]

RECHERCHE

ÉDITION N°1590

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux