Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

BOURGOGNE

[Article mis en ligne le 02-07-2020]

Innovation

Ils protègent les cultures et la biodiversité

photo article
De gauche à droite : Maxence Dodin, Benoît Boully, Léa Boutard, Hugo Pechinez et Hugo Adellon : l’équipe conceptrice de FaunAway.
Grâce à FaunAway, outil qui éloigne les ravageurs tout en protégeant la biodiversité, cinq étudiants d’AgroSup Dijon ont remporté le concours national Make It Agri. Ils reviennent pour nous sur leur innovation.
Organisé pour la seconde fois en 2020, le concours Make It Agri vient de distinguer comme lauréats cinq étudiants en dernière année de Sciences et techniques des équipements agricoles (STEA) d’AgroSup Dijon.

Ce concours national a pour objectif de sensibiliser les élèves ingénieurs aux enjeux de la lutte contre le changement climatique par l’amélioration des pratiques agricoles grâce aux nouvelles technologies numériques et robotiques. Dans ce cadre, Hugo Adellon, Benoît Boully, Léa Boutard, Maxence Dodin et Hugo Pechinez ont imaginé et conçu FaunAway : un outil et une application qui permettent de protéger les cultures face aux ravageurs, sans pour cela détruire la biodiversité.

Une approche qui a conquis le jury et que nous expliquent plus en détails ces étudiants : «Nous avons commencé notre réflexion pour participer à Make It Agri il y a un an, à l’été 2019», précise Hugo Adellon, «alors que nous étions tous en stage à l’étranger. À la rentrée de septembre, c’est devenu plus concret. Nous travaillons sur FaunAway depuis presque 9 mois. Durant cette période, nous avons mené une veille pour voir si des solutions du même genre n’étaient pas déjà proposées aux agriculteurs».

Une problématique bien identifiée
Ces cinq étudiants sont tous issus du milieu agricole et la problématique des ravageurs dans les cultures, ils y avaient tous été confrontés, soit sur les exploitations de leurs familles, soit dans celles dans lesquelles ils avaient travaillé ou effectué des stages. «FaunAway, poursuit Hugo Adellon, utilise des ondes sonores, certaines audibles et d’autres en ultrasons. C’est un système mobile, adaptable sur différents outils ou machines. On peut donc l’utiliser à certains moments «critiques» de la culture, lors d’un semis, par exemple, pour lutter contre les ravages provoqués par les corbeaux. Il peut aussi être installé sur une faucheuse, lors des foins, ou même sur un drone, ce qui n’oblige pas à aller avec le tracteur sur la parcelle». FaunAway ne se limite pas à un boîtier électronique émetteur d’ondes : l’outil se décline aussi sous la forme d’une application qui permet un contrôle à distance, depuis un smartphone. L’utilisateur peut ainsi choisir quel type d’ondes il va décider d’émettre (en mode continu ou saccadé, adaptable en fonction des ravageurs ciblés) et à quel moment le boîtier va être activé.

Niveau relevé
Le dispositif protège donc les cultures pendant leur semis et leur croissance, mais il autorise aussi la préservation des animaux nombreux dans les champs au moment des récoltes et qui, souvent, sont tués par les engins agricoles. «L’outil», précise Maxence Dodin, «peut être utilisé par exemple contre des sangliers dans une parcelle de tournesol, où ils peuvent faire beaucoup de dégâts, sans risque de détériorer la parcelle et sans obliger l’agriculteur à s’y déplacer tous les jours pour les faire fuir. On peut faire passer l’outil avec un drone».

La victoire dans ce concours n’est pas anodine pour l’équipe d’AgroSup car Make It Agri est d’un niveau relevé : «Nous étions face à des concurrents», souligne Hugo Adellon, «qui travaillaient sur leur projet depuis plusieurs années pour certains et notre victoire a été une surprise très agréable». Les cinq étudiants ont décidé de s’impliquer par intérêt pour la thématique du concours : «Les nouvelles technologies et l’innovation agricole sont des notions importantes à nos yeux», ajoute Maxence Dodin. Au départ, l’idée de participer au concours s’est presque faite sur le mode de la plaisanterie, mais, à force d’en discuter, nous sommes parvenus à faire émerger une véritable piste innovante, du coup, on a décidé de se lancer…»

Le jury les a suivis en les distinguant, sur un mode particulier en raison de la crise sanitaire : l’annonce des résultats s’est faite en visioconférence… «Le jury a apprécié la manière dont nous avons abordé notre sujet», explique Léa Boutard. «Nous sommes partis d’une enquête auprès d’agriculteurs, dans laquelle nous mettions en regard les solutions déjà existantes sur le marché, et celle que nous proposions. Nous avons aussi beaucoup travaillé sur le lien entre la nécessaire protection des cultures et la réduction de l’usage des produits phytosanitaires. Nous avons développé une vision globale autour de notre idée, et un outil très polyvalent. C’est ce qui a plu…» Forte de cette victoire, l’équipe d’AgroSup Dijon envisage-t-elle une suite, par le biais d’une industrialisation de l’outil FaunAway ? Les étudiants demeurent conscients que, tel qu’il se présente aujourd’hui, leur outil réclame encore des améliorations sur de nombreux points mais l’idée de le mettre sur le marché est bien présente.

Des tests complémentaires sont prévus à l’occasion des vendanges qui approchent, pour la protection du raisin contre les merles et pour celle des lapins vivants dans les vignes, et qui risquent d’être tués par le passage des machines de vendange. «Nous avons aussi des projets de tests sur les maïs», conclut Hugo Adellon, «contre les sangliers. L’idéal serait de pouvoir mener des tests divers pendant un an afin d’identifier différents ravageurs et avoir un fonctionnement parfaitement abouti».

Notes : découvrez la vidéo de présentation de FaunAway grâce au lien suivant : https://youtu.be/i18_JPhNKCk

Berty Robert

votre publicité
photo article

Betteraves - Une filière face à l’impasse technique

[En ligne le 29-07-2020]

photo article

Climat - Nécessaires adaptations à l’évolution pour les filières végétales

[En ligne le 29-07-2020]

photo article

Colza - Pousser à l’automne pour résister aux insectes

[En ligne le 29-07-2020]

RECHERCHE

ÉDITION N°1590

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux