Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

BOURGOGNE

[Article mis en ligne le 18-06-2020]

Avenir

Faciliter le renouvellement

photo article
Pour favoriser l’installation de nouveaux agriculteurs, le Cese développe dix-neuf préconisations
La section de l’agriculture, de la pêche et de l’alimentation du Conseil économique, social et environnemental (Cese), a rendu public, le 9 juin, un avis intitulé « Entre transmettre et s’installer, l’avenir de l’agriculture ». Il entend mobiliser les acteurs pour favoriser les installations.
L’agriculture perd chaque année des terres (50 000 ha/an depuis cinq ans), des exploitations (-14 % en dix ans) et des exploitants (-56 000 en dix ans). Elle voit aussi le prix du foncier augmenter et la spécialisation des exploitations devenir la règle. Aujourd’hui 36 % des exploitants ont plus de 55 ans. Dans ces conditions, le Conseil économique, social et environnemental (Cese) s’interroge sur la manière dont l’agriculture peut renouveler ses générations. « La question de l’installation agricole revêt une importance accrue pour mettre fin à l’hémorragie que connaît ce secteur », indique Bertrand Coly, le rapporteur de l’avis validé par le Cese. Revenant sur le rôle des Safer, du contrôle des structures, et de la Dotation jeune agriculteur (DJA), l’avis rappelle que le profil des installés a évolué au fil du temps. « La transmission des fermes est longtemps demeurée une affaire essentiellement familiale, un des enfants prenant la suite de ses parents, ce qui permettait de ne pas morceler l’exploitation », indique-t-il. Aujourd’hui « 32 % des installations réalisées en 2017 ayant bénéficié d’aides publiques se sont faites hors cadre familial », ajoute le rapport. D’ailleurs, plus de 31 % des chefs d’exploitation qui se sont installés en 2018 avaient plus de 40 ans, un nombre significatif d’entre eux étant en reconversion professionnelle.

Dix-neuf préconisations
Pour favoriser l’installation de nouveaux agriculteurs, le Cese développe dix-neuf préconisations parmi lesquelles : Amplifier l’action de soutien des collectivités territoriales aux porteurs de projet, par le repérage des terres qui se libèrent, en mobilisant des biens communaux, et en assurant le portage du foncier, directement ou via l’implication d’acteurs coopératifs et associatifs. Organiser de façon systématique des rendez-vous individuels et collectifs, cinq ans avant le départ en retraite prévisible, pour sensibiliser les cédants à la transmission et leur présenter les outils d’accompagnement existants. Proposer de manière systématique, cinq ans avant l’âge potentiel de la retraite, que leurs fermes soient inscrites sur le Répertoire départ installation (RDI). La FNSEA a réagi dans un communiqué de presse à la publication de cet avis : « Faisons du renouvellement des générations une priorité politique, oui ! Ce rapport apporte une contribution à cet égard, mais toutes ses propositions ne doivent pas être prises à la lettre ». Elle exprime ainsi « de vives inquiétudes sur les points de dissensus comme l’accès à la DJA jusqu’à 50 ans, qui, non seulement risque de profondément diluer l’enveloppe dédiée, mais en plus fait perdre toute considération générationnelle, à l’origine de cette aide ». Elle regrette aussi que « le rapport ne mentionne pas la promotion des métiers, nécessaire pour susciter des vocations, relever le défi démographique et assurer la dynamique des territoires. Des propositions existent pourtant à ce jour, comme l’organisation d’une campagne de promotion du métier à l’échelle nationale ».

Actuagri

photo article

Innovation - Ils protègent les cultures et la biodiversité

[En ligne le 02-07-2020]

photo article

Vins de Bourgogne - Pas de catastrophisme

[En ligne le 02-07-2020]

photo article

Apprentissage - Un plan de relance qui peut profiter au monde agricole

[En ligne le 02-07-2020]

RECHERCHE

ÉDITION N°1585

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux