Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

COTE D'OR

[Article mis en ligne le 20-05-2020]

Bonne santé des produits fermiers

La preuve par n’œuf

photo article
Philippe et Gérard Plançon ont vendu jusqu’à 15 000 œufs par jour à Gevrey-Chambertin, contre «seulement» 9 000 avant la crise.
Les ventes de la Ferme du Pontot ont explosé durant le confinement, certaines semaines jusqu’à 66 %.
Les ventes d’œufs se sont multipliées durant le confinement. «Les gens ont profité de cette période pour cuisiner davantage, faire des gâteaux. La farine a connu le même phénomène», rappelle Philippe Plançon, qui élève des poules pondeuses en plein air avec son frère Gérard à Gevrey-Chambertin. Les deux hommes n’auraient jamais imaginé un tel scénario durant cette crise sanitaire, avec des bonds jusqu’à 66 % de leurs transactions : «nous étions pourtant inquiets à la mi-mars, juste après les annonces du Premier ministre. En effet, nous livrons une partie de nos œufs en restauration et celle-ci a dû fermer rapidement ses portes. En seulement quelques jours, nous avons réalisé qu’il n’y aurait finalement pas de problèmes pour écouler notre production, bien au contraire».

«Dévalisés»
Les cinq distributeurs automatiques de la Ferme du Pontot, installés à Gevrey-Chambertin, Brochon, Saint-Philibert, Saint-Bernard et Aiserey, ont été rapidement «dévalisés» : «nous avons été débordés comme jamais. Les soixante douzaines d’œufs de chaque distributeur partaient très rapidement. Leur gestion est même devenue incontrôlable. Nous avons été contraints d’arrêter momentanément ce mode de vente, pour privilégier nos autres circuits, notamment les petits magasins et épiceries, où nos approvisionnements ont triplé ces dernières semaines». Le commerce à la ferme a connu un succès du même acabit, les ventes ont même été limitées à un plateau par personne pour satisfaire le maximum de monde : «un temps, nous n’avions plus assez d’œufs pour contenter tous les clients, c’était du jamais vu. Pour nous adapter, nous avons reporté une vente de plusieurs poules qui était programmée. Nous avons arrêté, plus tôt que prévu, nos échanges avec des grossistes pour avoir davantage d’œufs à disposition». Le drive fermier de Dijon a, lui aussi, été très sollicité : «le drive est passé de 90 à près de 350 commandes hebdomadaires, c’est impressionnant. Par ce biais, nous avons écoulé 210 douzaines d’œufs par semaine, contre une soixantaine en temps normal. Même chose pour les ruches locavores : les commandes ont triplé. Idem pour les légumes, la viande et le pain produits par d’autres agriculteurs que nous vendons à Gevrey».

Et maintenant ?
Cet engouement pour les œufs et, plus généralement, l’ensemble des produits fermiers va-t-il durer ? Philippe Plançon livre son sentiment : «La tendance va forcément se calmer, car nous étions dans un contexte très spécial. Mais j’ose espérer que nous conserverons une bonne partie de nos nouveaux clients. Garder au moins la moitié d’entre eux serait très bien. Les agriculteurs ont démontré que leur travail était essentiel, le confinement a aussi été une grande opportunité pour communiquer sur nos différents métiers. Pour les ventes, nous verrons bien ce qu’il arrivera ces prochaines semaines. Quoiqu’il arrive, je pense que nous allons rester sur un niveau de demandes assez élevé jusqu’à septembre, car il n’y aura, à mon avis, pas beaucoup de vacances. Dans tous les cas, les gens ne devraient pas partir très loin et devraient encore une fois penser à nous !»

Les ventes d’œufs se sont multipliées durant le confinement. «Les gens ont profité de cette période pour cuisiner davantage, faire des gâteaux. La farine a connu le même phénomène», rappelle Philippe Plançon, qui élève des poules pondeuses en plein air av

votre publicité
photo article

Apiculture - Un chouette printemps

[En ligne le 01-06-2020]

photo article

Équins - Bienvenue aux poulains

[En ligne le 27-05-2020]

photo article

Saint-Seine-l’Abbaye - Pas de fête, du coup

[En ligne le 27-05-2020]

RECHERCHE

ÉDITION N°1580

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux