Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

YONNE

[Article mis en ligne le 13-05-2020]

Viticulture

Le préfet de l’Yonne en visite à La Chablisienne

photo article
Le préfet de l’Yonne, Henri Prévost, était le lundi 4 mai à La Chablisienne pour parler des problématiques actuelles liées à la viticulture.
Henri Prévost, préfet de l’Yonne, était, en compagnie d’Arnaud Delestre, président de la Chambre d’agriculture de l’Yonne, à la Chablisienne le lundi 4 mai, pour évoquer les problématiques qui touchent la viticulture dans cette période de crise sanitaire.
Le lundi 4 mai, le préfet de l’Yonne Henri Prévost s’est rendu à La Chablisienne, pour une visite et afin de parler des problématiques qui touchent le monde viticole, essentiellement durant la crise sanitaire.
Une visite où étaient également présents Louis Poitout, vice-président de la FDAC (Fédération défense appellation Chablis) et Arnaud Delestre, président de la Chambre d’agriculture de l’Yonne. « L’idée était de faire un point avec les acteurs économiques du territoire », confie Damien Leclerc, directeur général de La Chablisienne. « Nous avons fait un point de la situation actuelle qui est clairement hétérogène suivant les exploitations. Le but de cette journée était, pour le préfet, d’avoir pleinement connaissance de la situation pour être au plus près des entreprises et de savoir dans quelles mesures les services de l’État peuvent venir en aide aux entreprises dans ce contexte particulier », ajoute-t-il.

Un impact de la crise sanitaire sur les vendanges
Car les problématiques sont multiples. « La première est avant tout commerciale. Nous sommes tous dépendants d’un certain nombre de marchés, dont celui du secteur traditionnel (cafés et restaurants) où les choses sont claires car les établissements sont fermés depuis le 17 mars. Aussi, la vente aux particuliers s’est également arrêtée car les caveaux sont fermés. Pour nous, cela représente 30 % de notre chiffre d’affaires total sur l’année. Depuis deux mois, sur ce secteur-là, nous sommes quasiment à l’arrêt », développe Damien Leclerc.
Autre point abordé, celui des vendanges. « Si le commerce ne redémarre pas, il va falloir vinifier et stocker les vins », continue le directeur général de La Chablisienne. « Il y a aussi la question de la main-d’œuvre saisonnière qui se pose car ces dernières années, beaucoup de vignerons ont eu recours à une main-d’œuvre européenne, notamment de l’Espagne. Il y a donc des incertitudes pour cette saison. A priori, il y aura moins de travailleurs saisonniers qui seront présents, alors il faudra trouver des solutions ».
Enfin, la question des fermages a également été abordée, « un sujet qui interroge compte tenu des aléas climatiques récurrents », conclut Damien Leclerc.

Christopher Levé

votre publicité
photo article

Initiative - La relocalisation de la commercialisation avec Agrilocal89

[En ligne le 27-05-2020]

photo article

Abbaye de la Pierre qui Vire - Un marché de producteurs ce dimanche

[En ligne le 27-05-2020]

photo article

Élevage - Les impacts de la crise sanitaire sur la filière

[En ligne le 27-05-2020]

RECHERCHE

ÉDITION N°1580

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux