Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

COTE D'OR

[Article mis en ligne le 13-05-2020]

Héliciculture

Bienvenue à Helixine

photo article
La jeune Côte-d’orienne partage l’avancée de ses travaux sur les réseaux sociaux et invite les internautes à consulter ses différentes publications. Contact : page Facebook «Helixine Bourgogne», Instagram : helixinebourgogne
Perrine Doudin a choisi les escargots pour s’installer tout récemment en agriculture. La jeune femme de 23 ans présente ici son activité, mais aussi ses mésaventures liées au confinement.
La visite de son tout premier élevage d’escargots a été un véritable «déclic» pour Perrine Doudin, originaire de Granges-sous-Grignon, près de Venarey-Les Laumes. «J’ai tout de suite adoré ce type d’élevage et ses différentes caractéristiques. J’ai voulu m’orienter dans cette activité même si, à la base, je ne me prédestinais pas forcément à exercer dans ce domaine», lance la jeune femme de 23 ans, titulaire d’un bac scientifique et qui, après un passage en classe préparatoire au lycée Carnot à Dijon, envisageait de travailler dans la physique et la chimie. Le BPREA en poche, Perrine Doudin s’est officiellement installée sur la commune de Flavigny-sur-Ozerain le 6 janvier dernier. Son élevage hélicicole bio devrait compter, à moyen terme, une population de 150 000 escargots gros-gris. Les gastéropodes seront transformés par l’éleveuse elle-même, avant d’être vendus à Flavigny et sur différents marchés locaux. Perrine Doudin ouvrira Helixine - le nom de sa ferme - au grand public pour faire découvrir son activité professionnelle : «j’ai envie d’accueillir des touristes, des particuliers et des enfants dans mes locaux et sur la parcelle de 0,5 ha que j’ai acquise lors de mon installation. Il s’agit d’un pré qui n’avait plus été exploité depuis une trentaine d’années et qui a été défriché ! Les escargots mangeront des graminées, des crucifères et quelques compléments alimentaires bios que je leur apporterai, pour qu’ils renforcent leur coquille et reçoivent tous les oligo-éléments dont ils ont besoin».

Les freins du confinement
Les dernières semaines ont considérablement bouleversé l’activité d’Helixine : «une installation est déjà difficile en temps normal, alors là, la mienne l’a été davantage avec les mesures restrictives liées à la gestion de la crise… J’ai effectivement pris beaucoup de retard dans ma préparation. Je suis en pleine création de l’atelier, il y a eu des problèmes de livraison de matériels, le travail des artisans ne s’est pas effectué comme cela était initialement prévu, des amis devaient venir m’aider pour différents travaux mais ils n’ont pas pu se déplacer… Bref, l’installation du parc d’élevage, la construction des locaux dédiés au stockage et à la vente n’ont pas avancé comme je le souhaitais». Les premiers escargots devraient arriver à Flavigny à la fin du mois : «je souhaite que la production commence fin mai, pour une mise en vente des premiers escargots dès octobre. J’espère qu’il n’y aura pas trop de décalage à cause des conséquences du confinement. La production, je le sais, dépendra aussi du temps qu’il fera cet été…» Perrine Doudin espère également proposer des visites guidées le plus vite possible, à partir de mi-juin en respectant, bien entendu, les gestes barrières requis en cette crise sanitaire.

AG

votre publicité
photo article

Apiculture - Un chouette printemps

[En ligne le 01-06-2020]

photo article

Équins - Bienvenue aux poulains

[En ligne le 27-05-2020]

photo article

Saint-Seine-l’Abbaye - Pas de fête, du coup

[En ligne le 27-05-2020]

RECHERCHE

ÉDITION N°1580

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux