Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

YONNE

[Article mis en ligne le 26-03-2020]

Fransylva

La problématique des dégâts de gibier

photo article
Les dégâts de gibier sont une problématique importante dans l’Yonne, tant pour les agriculteurs que pour les forestiers
Dans un communiqué, Fransylva Yonne annonce s’engager « pour aider à trouver des solutions au rétablissement d’un équilibre sylvocynégétique satisfaisant ».
Avec une pression des grands animaux de plus en plus forte, «et les vœux de certains a  réintroduire le cerf dans trois zones cynégétiques nouvelles du département, le dialogue est plus que jamais nécessaire entre chasseurs et propriétaires forestiers», poursuit Fransylva.

L’antenne départementale travaille dès à présent avec les différentes parties concernées, sur les sujets de dégâts de gibier, de protection des jeunes plants et du renouvellement des forêts dans leur ensemble. «Si les populations de sangliers étaient surtout un souci pour les agriculteurs, leur niveau très important de surpopulation dans certaines zones pose désormais également problème aux forestiers».
Aussi, Fransylva Yonne indique que les dégâts liés au grand gibier rendent plus difficile «la régénération naturelle ou les plantations de peuplements forestiers. Le grand gibier (cerf, chevreuil et sanglier), retourne certaines plantations, broute les jeunes plants (difficile à constater pour un novice) et écorce les arbres, dégradant ainsi très fortement leur qualité». Ce qui pourrait compromettre toute une filière économique basée sur la récolte de produits de qualité.

Pour Fransylva Yonne, seule une négociation avec toutes les parties prenantes permettra de trouver des solutions. «Le syndicat représente les propriétaires forestiers privés, qui peuvent subir des dommages parfois très forts sur leurs parcelles. Nos principaux objectifs sont d’écouter les témoignages, de recueillir des preuves, de quantifier les dommages et de mettre sur pied des solutions durables avec les parties prenantes» explique Hugues de Chastellux, président de Fransylva Yonne, dans le communiqué.
Enfin, «si tout le monde s’accorde sur la nécessité d’endiguer les dégâts par une régulation véritablement renforcée du grand gibier (cerf, chevreuil et sanglier), les modalités de financement de ces dégâts, doivent encore être débattues». Fransylva Yonne travaille avec les pouvoirs locaux pour trouver des solutions au renouvellement de la forêt dans des conditions économiquement viables.
votre publicité
photo article

Foins - De la bonne qualité, malgré une quantité hétérogène

[En ligne le 04-06-2020]

photo article

FDSEA 89 - Notre mobilisation commence à porter ses fruits

[En ligne le 04-06-2020]

photo article

AVE 89 - Relevage, moissons, vendanges… Les recrutements sont lancés

[En ligne le 04-06-2020]

RECHERCHE

ÉDITION N°1581

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux