Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

YONNE

[Article mis en ligne le 23-03-2020]

Inondations

Une charte entre le du Grand Paris et les Chambres d’agriculture

photo article
Paris, jeudi 27 février. Le président de la Métropole Grand Paris, Patrick Ollier, entouré des autres signataires de la charte d’engagement en faveur des zones d’expansion des crues du bassin Seine-Normandie
La charte d’engagement en faveur des zones d’expansion de crues du bassin Seine-Normandie a été signée le 27 février lors du Salon international de l’agriculture.
Le président de la métropole du Grand Paris, Patrick Ollier, le directeur de la Driaaf, Benjamin Beaussant, représentant du préfet d’Île-de-France coordinateur du bassin Seine-Normandie, et les présidents des Chambres d’agriculture des bassins en amont de Paris (à savoir de région Île-de-France), Christophe Hillairet, du Grand-Est, Maximim Charpentier, du Centre-Val de Loire, Philippe Noyau, et de Bourgogne Franche Comté, Etienne Henriot (qui représente le président de la CRA BFC, Christian Decerle), ont signé une charte d’engagement en faveur des zones d’expansion des crues du bassin Seine-Normandie le jeudi 27 février au salon de l’agriculture.
«En plus du symbole de cette signature sur le SIA, je me réjouis de concrétiser la collaboration entre la profession agricole et la Métropole du Grand Paris, avec cette charte comprenant un volet financier pour indemniser les agriculteurs touchés par les sur-inondations afin d’éviter que la métropole parisienne soit sous l’eau. Cette signature est le début d’une nouvelle étape afin de chiffrer les impacts des inondations sur les activités agricoles, à l’image de l’observatoire agricole des terres inondées et développer une batterie d’outils opérationnels pour gérer au mieux les crues sur le Bassin Seine-Normandie », a indiqué Christophe Hillairet.

13 000 hectares touchés  en 2018
Suite aux inondations de 2018 durant lesquelles 13 000 hectares ont été touchés, il est apparu nécessaire de coordonner les différents acteurs.
La métropole du Grand Paris s’est résolument engagée dans la mise en œuvre de sa compétence Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (Gemapi). Elle a décidé d’intervenir à hauteur des enjeux et du risque inondation à travers un programme pluriannuel d’investissement 2019-2023 estimé à 108 millions d’euros. Il prévoit notamment la mise en place d’actions structurantes telles que la finalisation des études et les premières acquisitions foncières du projet de casier pilote de La Bassée, la définition des systèmes d’endiguement de plus de 100 km de murs anti-crue, la réhabilitation des digues…
Les engagements pris dans la charte s’inscrivent également dans la politique métropolitaine en faveur de l’agriculture et de l’alimentation.
Afin de marquer son engagement envers la profession agricole, bien qu’elle n’en fût pas dans l’obligation, la métropole du Grand Paris a décidé d’accompagner les agriculteurs touchés par les sur-inondations de 2018.
Ainsi, elle a versé fin 2019 une enveloppe d’un million d’euros répartie entre 79 agriculteurs concernés. Ce geste a été permis grâce à un important travail mené par la chambre d’Agriculture et le syndicalisme majoritaire.
« La signature de la charte est la concrétisation de la solidarité amont/aval et urbain/rural pour l’intérêt général et la protection de la zone dense métropolitaine », a conclu Patrick Ollier.

L.G.-D (Horizons )

covid 19
photo article

Covid 19 - « Pour le moment, nous nous adaptons »

[En ligne le 26-03-2020]

photo article

Union Charolais Croissance - Le bilan des ventes de 2020

[En ligne le 26-03-2020]

photo article

Fransylva - La problématique des dégâts de gibier

[En ligne le 26-03-2020]

RECHERCHE

ÉDITION N°1571

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux