Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

NIEVRE

[Article mis en ligne le 13-02-2020]

Salon de l’agriculture

J - 7

photo article
Jean-Christian Raymond en compagnie de son taureau
photo article
Jean-Marc Touillon prend soin de Lanzarote jusqu’au dernier moment
photo article
Les Lycéens de Challuy en piste pour le TNL.
Le Salon International de l’Agriculture ouvre ses portes du 21 février au 2 mars. Cette année, la race charolaise est à l’honneur. L’occasion pour les éleveurs nivernais de mettre en avant la première race allaitante de France.
Plus qu’une semaine avant le grand départ pour la plus grande ferme de France. Le Salon International de l’Agriculture se déroule du 21 février au 2 mars au Parc des Expositions, Porte de Versailles à Paris. «L’Agriculture vous tend les bras», thème de cette édition 2020 qui met en valeur la race charolaise. Pour cette édition exceptionnelle, la Race Charolaise sera située à l’entrée du Salon et disposera de 47 places : 41 reproducteurs et 6 génisses ou vaches de boucherie. La Nièvre sera représentée de son côté par quatre éleveurs dont la SCEA Jean-Christian Raymond, installé à Decize. Malgré le travail important que nécessite ce concours, ce dernier se rend à Paris avant tout pour la passion. «Je vais au salon depuis que je suis dans le berceau (rire). Le salon de l’agriculture c’est avant tout l’occasion de parler de la race charolaise. Je suis normalement à la retraite depuis quatre ans, mais je ne voulais pas m’arrêter, c’est passionnant de se plonger dans la génétique et de rechercher les meilleures lignées» explique l’éleveur. Ce dernier prépare Néptune, un taureau de trois ans acheté en Loire Atlantique et qui a déjà à son actif un beau palmarès : deux prix lorsqu’il était encore jeune veau à savoir, le 1er prix au concours à la ferme du Marault, le 1er Prix d’honneur à Bressuire. Plus récemment, Jean-Christian Raymond a remporté le 1er prix Grand Championnat lors du national adulte à Roanne et le super prix d’honneur à la super finale de Moulin. «C’est un animal avec un potentiel exceptionnel. Il est d’ailleurs bien proportionné avec à la fois une bonne tête, une ligne de dos mais aussi de bons aplombs» détaille l’éleveur. Pour le salon, il a mis toutes les chances de son côté : «j’ai réservé une case rien que pour Neptune. Elle est réservée habituellement pour huit vaches, mais je voulais qu’il se sente bien. La journée, le taureau est au pré pour que son poil soit parfait le jour du concours» ajoute Jean-Christian Raymond.

«Objectif : prendre du plaisir»
Prendre du plaisir c’est l’objectif qui revient chez les éleveurs interrogés à l’occasion du salon de l’agriculture. C’est aussi le cas de Jean-Marc Touillon du Gaec Touillon Moiron. «Le salon, j’y vais depuis tout petit lorsque mon grand-père et mon père étaient éleveurs. Avec Patricia, mon épouse, nous en sommes à la troisième participation. L’année dernière, nous avions fait une cinquième place avec un taureau. Cette année, nous partons avec Lanzarote, une vache suitée. Sa dernière sortie a été couronnée de succès puisqu’elle a réussit à décrocher le titre de championne junior au concours national adulte à la Ferme du Marault en début de saison» détaille l’éleveur. Comme son collègue, Jean-Marc Touillon bichonne sa vache en lui réservant des faveurs particulières : «Depuis qu’elle a vêlé,  Lanzarote est seule dans une case. Nous la sortons à l’air la journée, sans le veau et elle est lavée une fois tous les dix jours. Elle bénéficie d’une ration produite à la ferme à base de minéraux et de vitamine (10 kg de concentré et 10 kg de foin)» ajoute Jean-Marc Touillon. L’éleveur compte s’appuyer sur les qualités morphologiques de sa bête pour le concours : «Nous avons une vache qui est dans le standard de la race avec un bon bassin, un bel arrondi de culotte et elle est bien garnie dans le dos, ce qui est important pour les qualités bouchères» estime-t-il. La seule chose qui inquiète cet éleveur c’est la chaleur au sein du hall du parc des expositions et qui peut-être un handicap : «Ce n’est pas la même atmosphère que pour des concours classiques. De plus, une fois les bêtes rentrées dans les cases, nous n’avons plus le droit de les promener à l’extérieur, il faut parfois gérer les éventuels énervements» explique-t-il. Interrogé sur la mise en avant de la race charolaise au salon, Jean-Marc Touillon n’y voit que des signaux positifs : «Cela va permettre de faire un piqûre de rappel, il ne faut pas oublier que nous sommes la première race allaitante de France» conclut l’éleveur.

Le lycée de Challuy se prépare aussi
Six élèves du Legta participent au Trophée National des Lycées Agricoles au salon de l’Agriculture à Paris. À quelques jours du départ, l’heure est aux répétitions
Ils peaufinent encore leur intervention. Les six élèves du Lycée Agricole de Challuy s’apprêtent à partir à Paris pour participer au Trophée National des Lycées Agricoles.

Ce concours a pour objectif d’une part de valoriser l’élevage nivernais mais aussi de mettre en avant le territoire et l’établissement. Les élèves ont dû travailler autour du thème de l’édition 2020 : «L’agriculture vous tend les bras». Ils ont par exemple mis au point une affiche sur laquelle on peut voir des portes de grange, symbole selon eux, de l’ouverture du monde agricole. 4 épreuves sont au programme de ce trophée. La première a débuté par la création d’une page Facebook dédiée à la préparation de l’évènement mais aussi une affiche.
Les élèves sont ensuite notés sur la manipulation de la bête, sur l’application sur le stand et sur la réalisation d’une saynète de 5 minutes en anglais.
Un trophée qui leur a demandé des répétitions trois fois par semaine. Ils prendront la route le 25 février pour un retour dans la Nièvre prévue le 2 mars.

Les six élèves du TNLA : Camille Coffre-Thomain, Lucie Madelenat, Daniel Jeannot, Romain Faudot, Martin Daize et Lucas Sagette. Pour suivre leur actualité, rendez-vous sur la page Facebook : TNLA 2020 Challuy : Avec la Charolaise, votre avenir sera à l’aise.

Théophile Mercier

votre publicité
photo article

Ensilage - Un partenariat gagnant-gagnant

[En ligne le 04-06-2020]

photo article

Expérimentation - Tester l’agriculture de demain

[En ligne le 04-06-2020]

photo article

Élevage - Des pommes de terre dans l’ensilage

[En ligne le 04-06-2020]

RECHERCHE

ÉDITION N°1581

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux