Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

NIEVRE

[Article mis en ligne le 06-02-2020]

Transition écologique

23,7 millions d’euros pour le département

photo article
Emmanuelle Wargon (à droite) au moment de la signature du CTE. Elle est aux côtés d’Alain Brossais, secrétaire générale de la Préfecture et Denis Thuriot, président de Nevers Agglomération.
Emmanuelle Wargon, secrétaire d’État, auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire était de passage dans le département ce mardi 3 février. Outre la visite de la chaufferie bois plaquettes de Challuy, elle est surtout venue signer le Contrat de transition écologique (CTE) de la Nièvre Ligérienne. Explications.
C’est une bonne nouvelle pour les collectivités locales nivernaises. La secrétaire d’État chargée de la transition écologique et solidaire,
Emmanuelle Wargon, est venue signer un Contrat de Transition Écologique (CTE) avec à la clef une enveloppe de 23,7 millions d’euros pour Nevers agglomération mais aussi les communautés de communes des Bertranges, du Sud Nivernais et Cœur de Loire.
Lancés par le Gouvernement en février 2018, les «CTE ont pour ambition d’accompagner les collectivités qui le souhaitent dans tous les aspects de la transition écologique, y compris les mutations économiques et sociales».
«Concrètement nous avons quatorze actions qui vont être lancées prochainement dans lesquelles on retrouve de l’investissement sur l’hydrogène, la création d’une unité de méthanisation ou encore la construction de halle en bois. Ce qu’il faut bien retenir, c’est la volonté collective des élus. Sans cette volonté commune ces projets ne peuvent pas voir le jour. L’État accompagne sur le plan opérationnel les collectivités qui souhaitent se lancer dans des projets de transitions écologiques. Sur ces 23,7 millions, 3 millions seront injectés par l’État. La deuxième chose à retenir, c’est que nous cherchons, au gouvernement, à prouver qu’il s’agit d’écologie rentable économiquement, c’est-à-dire que l’on est capable de mettre en œuvre des projets qui mêlent à la fois un gain écologique et un développement économique. Sur le plan du calendrier, certaines actions peuvent être mises en place dans les prochains mois d’autres d’ici trois ans. Il ne s’agit pas de contrat à très long terme. Par ailleurs, ces actions sont inscrites dans le contrat une fois que le financement et les acteurs sont connus » précise la secrétaire d’État. Pour le moment 80 territoires sont engagés dans la démarche, ce qui correspond à 60 CTE  signés à l’échelle nationale. Emmanuelle Wargon l’affirme : «il y a quasi systématiquement de l’agriculture dans les contrats. Dans la Nièvre, nous avons capitalisé sur la méthanisation et la filière bois. Mais il y a souvent des actions en faveur du circuit court pour l’alimentation des cantines » ajoute-t-elle.En amont de cette signature, la secrétaire d’État est venue visiter la chaufferie bois plaquettes de Challuy dont l’objectif environnemental est d’utiliser 26 % d’énergie renouvelable dans ses consommations évitant ainsi le rejet dans l’atmosphère de près de 46 tonnes de CO2 par an. Cette visite ministérielle s’est conclue par la visite de la « Maison », nouveau nom donné à la Maison de la Culture à Nevers et qui bénéficie de travaux de rénovation énergétique et environnementale pour la mise en œuvre de solutions innovantes en matière de végétalisation et la création d’une aire de biodiversité.

Théophile Mercier

votre publicité
photo article

Marchés bovins - Une réunion pour envisager l’avenir

[En ligne le 21-10-2020]

photo article

Éleveur & Engagé - Quand des éleveurs prennent en mains leurs débouchés

[En ligne le 14-10-2020]

photo article

Sicafome - « Une conjoncture inquiétante »

[En ligne le 08-10-2020]

RECHERCHE

ÉDITION N°1601

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux