Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

BOURGOGNE

[Article mis en ligne le 09-01-2020]

Filière forêt-bois

Transition sylvicole à l’œuvre dans le Morvan

photo article
État et professionnels de la filière forêt-bois du Morvan viennent de lancer un dialogue dont le but est de réfléchir à la meilleure manière de conjuguer l’exploitation économique de la forêt et les attentes sociétales en matière d’environnement. Plusieurs jalons concrets vont être posés dans ce sens, tout au long de l’année.
C’est pour établir un dialogue constructif entre partenaires et encourager la transition sylvicole dans le territoire du Parc du Morvan que Sylvie Houspic, préfète du département de la Nièvre, a souhaité venir à la rencontre des élus du parc et des acteurs de la filière le 18 décembre dernier. Cette visite s’appuyait sur un double objectif : d’une part, montrer, à travers des témoignages d’acteurs de la filière forêt-bois qui utilisent la ressource forestière du Morvan, que les représentants de la filière ont bien conscience de la nécessité de faire évoluer la sylviculture, et qu’ils ont des pistes pour y parvenir. De l’autre, expliquer le travail partenarial que l’État souhaite voir aboutir entre le parc naturel régional du Morvan et la filière forêt-bois, afin de faciliter la mise en oeuvre de ces évolutions. Pour les représentants de l’État, ce travail partenarial est essentiel si l’on veut définir collégialement les zones sur lesquelles les efforts doivent être portés en priorité (zones les plus sensibles), et pour se doter de nouvelles mesures de gestion sylvicole adaptées (relevant de la recommandation et de l’obligation). En parallèle, l’État pourra expertiser la possibilité de redéfinir le seuil d’autorisation de coupe sur les zones qui auront fait l’objet d’un accord à l’issue de ce travail partenarial.

Environnement, emplois, richesse...
À l’origine de tout cela, il y a un constat : le climat change et la société évolue. La forêt assure de nombreuses fonctions utiles à tous (stockage de carbone, préservation de la qualité de l’eau, paysage, etc.) et sa gestion doit s’adapter à de nouvelles attentes légitimes qui résultent d’une vraie prise de conscience. Mais ces évolutions sylvicoles doivent aussi tenir compte des enjeux économiques de la filière forêt-bois régionale, du nombre d’emplois qu’elle génère, de la richesse qu’elle produit. Actuellement, l’attention se focalise sur la question des coupes rases. Si la sylviculture de demain y aura moins recours, elles resteront indispensables lorsque le forestier se trouvera dans une impasse, notamment sanitaire, comme on l’observe actuellement suite aux attaques de scolytes sur épicéa. Et les coupes rases ne sont qu’une modalité de récolte. Elles ne représentent qu’un aspect d’une question plus fondamentale qui est celle de la gestion durable de la forêt à l’heure du changement climatique. Le renouvellement des peuplements en est un autre, et il est tout aussi stratégique. L’État, qui se dit pleinement conscient du poids de ces enjeux, souhaite s’engager dans la recherche de solutions réalistes en relation avec les élus régionaux et locaux, le parc naturel régional du Morvan, et les acteurs de la filière. D’où la nécessité d’établir un dialogue dont la « première pierre » a été posée, en quelques sortes, le 18 décembre. De ses progrès déboucheront sans doute des solutions innovantes et concrétisant l’indispensable synthèse entre développement économique et transition environnementale.

En terme de calendrier, chacun reconnaît qu’il est nécessaire d’aller vite. Le travail de cartographie des zones les plus sensibles se tient actuellement et jusqu’en février. Ensuite viendra le temps de s’atteler à la définition de mesures de gestion sylvicole pour la fin du mois de juin 2020.
Le respect de ces échéances permettra d’intégrer dans le futur Schéma régional de gestion sylvicole (SRGS) qui sera élaboré au second semestre 2020 par le Centre régional de la propriété forestière (CRPF) les enjeux du territoire du Morvan relatifs au changement climatique et aux nouvelles attentes sociétales.
photo article

Viticulture - Aucune commune bourguignonne ne sera exclue de l’aire AOC régionale

[En ligne le 13-02-2020]

photo article

Rencontre - La Sénatrice Dominique Vérien à l’écoute de la FDSEA

[En ligne le 06-02-2020]

photo article

Protestation - Délimitation de l’AOC Bourgogne : dans l’expectative

[En ligne le 06-02-2020]

RECHERCHE

ÉDITION N°1565

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux