Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

YONNE

[Article mis en ligne le 02-01-2020]

Coopérative

Zoom sur l’année de 110 Bourgogne

photo article
photo article
Jean-Marc Krebs, directeur général du groupe 110 Bourgogne a animé l’assemblée générale.
Le 6 décembre, lors de son assemblée générale à Auxerrexpo, 110 Bourgogne est revenue sur l’année écoulée. L’activité collecte, les semences, l’activité approvisionnement, ou encore la commercialisation ont été passés en revue, devant les adhérents de la coopérative.
«Un déficit en pluie de 180 à 200 millimètres par rapport à la moyenne des 23 dernières années a marqué le début de la campagne 2018-2019. La pluie est revenue fin octobre et a laissé place à un hiver doux et plutôt sec. L’hiver et le printemps ont été marqués par un rayonnement élevé avec un épisode gélif mi-avril et une fin de printemps sèche», retrace Jean-Marc Krebs, directeur général du groupe 110 Bourgogne. «Conséquence directe de cette sécheresse, les colzas n’ont pas levé à l’automne, réduisant ainsi drastiquement les surfaces de cette espèce».
En compensation de cette baisse, la surface de pois, elle, est en augmentation, comme les cultures de printemps, l’orge et le tournesol notamment. «La récolte 2019, très hétérogène en colza, se révèle correcte en pois d’hiver et de printemps, en tournesol et en orge d’hiver. Le blé est plutôt sur un bon cru avec des protéines et un PS corrects», poursuit-il.
Au niveau de la collecte, 110 Bourgogne a collecté 463 400 tonnes de productions, dont 700 tonnes de productions biologiques sur l’exercice 2018-2019. «En 10 ans, le nombre d’exploitations bios a été multiplié par trois dans l’Yonne, ce qui représente 8 % des surfaces agricoles du département, soit 36 421 ha».

902 000 tonnes de production commercialisées
Quant aux semences ? «La campagne des semences R2018 est en augmentation de 7 970 quintaux, soit une hausse de 19 % par rapport à l’année précédente», explique Jean-Marc Krebs.

Plusieurs facteurs sont à l’origine de ce phénomène : des conditions climatiques difficiles avec une pluviométrie presque nulle jusqu’à novembre (conduisant les exploitants à modifier leur assolement), des PMG en blé et en orge de printemps élevés, et des conditions de semis favorables jusqu’au début de l’hiver et sur le mois de février. «La livraison directe de semences en ferme continue de se développer considérablement. La coopérative a ainsi adapté sa logistique et les commandes préparées à la station de semences sont plus importantes». 677 ha de semences ont été mis en terre à l’automne 2018 pour les semis d’automne 2019 et 270 ha ont été mis en terre au printemps 2019 pour les semis de printemps 2020. Il y a eu également 42 290 quintaux de semences produites.
Le transport, les investissements l’action RSE ou encore l’agro-développement ont été abordés, comme l’activité de 110 Vigne, Nati Vert et de Soréal.
Au niveau de la commercialisation, 902 000 tonnes ont été commercialisées par Seine Yonne (l’union des coopératives dont Ynovae et 110 Bourgogne).

Christopher Levé

elections 2020
photo article

FDSEA Service emploi (6/6) - Une nouvelle vie dans les vignes

[En ligne le 23-01-2020]

photo article

ZNT - La FNSEA demande un moratoire

[En ligne le 16-01-2020]

photo article

Viticulture - Des couverts pour apporter de la matière organique au sol des vignes

[En ligne le 16-01-2020]

RECHERCHE

ÉDITION N°1562

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux