Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

COTE D'OR

[Article mis en ligne le 21-11-2019]

Syndical

Aléas climatiques, aléas économiques, pression administrative : STOP !

L’année 2019 restera dans la mémoire des agriculteurs de notre secteur et des autres probablement. Le cumul des aléas climatiques, économiques, des contraintes réglementaires toujours plus fortes et de la pression administrative crée une ambiance de moins en moins supportable.
Pour la deuxième année consécutive, nous avons dû faire face, tout l’été, à une surcharge de travail et à des charges supplémentaires pour nourrir et abreuver nos animaux, avec des trésoreries déjà au plus bas.
À cela se sont ajoutés, pour les exploitants d’une grande partie de l’Auxois Morvan, les contrôles PAC. Cette année, la zone de télédétection se situe sur notre secteur. Tout y est passé : mesure de surfaces, longueur des haies, largeur des bandes enherbées, reclassement des jachères en prairies, demandes de justification des photos prises et contrôles terrains pour certains. Tout cela en plus des contrôles de début d’année sur l’identification, l’éligibilité des bovins aux aides, bien-être animal, carnet sanitaire… Et ces derniers jours, les contrôles ICHN : chargement, stockage, identification une nouvelle fois…
Ces éléments cumulés, en plus de leur impact dramatique sur les trésoreries, dans un contexte économique plus que morose, pèsent lourdement sur notre moral. Car il faut le rappeler : les exploitants contrôlés ne bénéficient pas de l’avance de trésorerie accordée tant que leur dossier n’est pas instruit. Beaucoup se sentent surveillés, suradministrés, fliqués.
Faire toujours mieux, toujours plus pour répondre aux exigences de tout le monde, se faire pénaliser car de toute façon ça ne suffit jamais, se faire montrer du doigt et accuser à tort et sans arrêt par des gens qui n’y connaissent rien… Faire de son mieux pour toujours moins de reconnaissance, et tout ça pour quoi ? Vendre à perte et ne plus vivre de son métier.
Voilà le sentiment qui grandit dans les campagnes. Il faut que ça s’arrête. Il faut dire stop ! La pression n’est plus supportable !
Mais là aussi, quand nous voulons crier haut et fort notre malaise en organisant une manifestation, c’est cette fois à la gendarmerie que certains sont convoqués. On marche sur la tête !
Les politiques qui mettent en place toujours plus de règles et de contrôles, doivent prendre conscience des conséquences de leurs actes. Faire passer des lois et des arrêtés pour plaire au grand public et espérer se faire réélire c’est bien, mais qui seront les électeurs dans nos campagnes quand il n’y aura plus de paysans ?
À la FDSEA et au JA, nous serons toujours présents pour dénoncer ces aberrations, pour vous écouter et vous soutenir. Nous sommes sur le terrain, nous sommes proches de vous !

Gérard Berthaut, président cantonal FDSEA de Saulieu Liernais

photo article

Aménagement foncier - Et si on échangeait ?

[En ligne le 05-12-2019]

photo article

Moutarde - Un bon coup à jouer

[En ligne le 28-11-2019]

photo article

Ressources en eau - En quête d’une stratégie commune

[En ligne le 28-11-2019]

RECHERCHE

ÉDITION N°1556

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux