Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

YONNE

[Article mis en ligne le 14-11-2019]

Élevage ovin

Une journée pour préparer les jeunes aux Ovinpiades

photo article
43 élèves étaient à La Ferté-Loupière, mardi, pour une journée ovine afin de préparer aux Ovinpiades.
photo article
Denis Arnoult a animé l’atelier de démonstration et d’intérêt d’un chien de troupeau dans un élevage.
Afin de préparer les Ovinpiades qui auront lieu début 2020 à Charolles (Saône-et-Loire), 43 élèves, du lycée La Brosse et de la MFR (Maison familiale et rurale) de Villevallier, étaient le mardi 5 novembre à La Ferté-Loupière, pour une journée ovine. Tous ont pu s’exercer aux différents ateliers à faire lors de ce concours des jeunes bergers.
Le mardi 5 novembre, une journée ovine s’est déroulée à La Ferté-Loupière, organisée par la FDO (Fédération ovine) de l’Yonne et la MFR (Maison familiale et rurale) de Villevallier. Au total, 43 élèves (15 du lycée La Brosse et 28 de la MFR de Villevallier) étaient présents sur l’exploitation de Florent Brideron pour préparer les Ovinpiades, qui auront lieu début 2020, au pôle ovin du lycée de Charolles (Saône-et-Loire). «Les lycées agricoles de Bourgogne emmènent des jeunes qui souhaitent faire le concours des jeunes bergers», explique Catherine Bonin, animatrice de la Fédération ovine de l’Yonne.
Ce concours repose sur la connaissance et la manipulation des animaux.
Le but est aussi de mettre en valeur l’élevage ovin et de susciter des vocations sur la filière ovine. «Et permettre aux jeunes d’acquérir des connaissances théoriques avec un test sur la production ovine (reconnaissance des races et la filière en général) et des connaissances pratiques à travers des ateliers», poursuit-elle.

Des ateliers calqués sur le concours
Alors, quels sont ces ateliers que retrouveront les jeunes lors du concours ? Le premier concerne la génétique avec la lecture de cartons béliers notamment. Vient ensuite le parage d’onglons. Puis l’atelier sur l’état de santé des animaux «avec la manipulation d’une brebis pour savoir comment l’attraper et l’asseoir, comment faire son examen de santé, de la paupière à la mamelle, apprendre à bien lire les étiquettes de produits vétérinaires ou encore à savoir droguer une brebis lorsqu’on a besoin de lui faire un traitement», détaille Catherine Bonin. Les élèves présents ont également appris à trier des animaux en utilisant une porte de trie. Aussi à évaluer une note d’état corporel qui permet de voir, au niveau de la couverture, si l’animal est plus ou moins maigre, en passant la main sur les apophyses. «Enfin, il y avait l’atelier de démonstration et d’intérêt d’un chien de troupeau, avec Denis Arnoult. Le but était de montrer l’utilité d’un chien de troupeau dans un élevage». Des élèves ont alors, par petit groupe, tenté de faire rentrer des animaux dans un parc, sans l’aide d’un chien.
L’éleveur Florent Brideron, qui accueillait les élèves, a également fait une démonstration de tonte et a initié les volontaires. Un dernier atelier qui ne fait cependant pas parti des Ovinpiades mais qui ne peut être que bénéfique pour l’apprentissage des jeunes. À noter que le vainqueur des Ovinpiades de Bourgogne
participera aux Ovinpiades du prochain salon de l’agriculture qui aura lieu du samedi 22 février au dimanche 1er mars 2020, à Paris.

Christopher Levé

photo article

Événement - Le football et l’AJA placés sous le signe de l’agriculture

[En ligne le 05-12-2019]

photo article

Colza - Une formation pour savoir quel chemin prendre

[En ligne le 28-11-2019]

photo article

Portrait - Du Népal à l’animation syndicale

[En ligne le 28-11-2019]

RECHERCHE

ÉDITION N°1556

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux