Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

NIEVRE

[Article mis en ligne le 27-06-2019]

Chambre d’Agriculture

«J’ai eu un métier passionnant»

photo article
Thérèse Romefort va quitter son poste à la fin du mois
Thérèse Romefort, va quitter son poste de directrice de l’EDE à la fin du mois. Après 20 ans passé à la Chambre d’agriculture, l’heure de la retraite a sonné. Elle revient pour Terres de Bourgogne sur les temps forts de sa carrière. Entretien.
Sa carrière a débuté en 1978 à la Centrale Coopérative de Production Animale (CCPA) de Vienne-en-Arthies (95). Durant 5 ans, elle s’est occupée d’ateliers cunicoles (avec 250 lapines), poules pondeuses et poulets de chair. Elle se passionne très vite pour l’informatique et va en faire une marque de fabrique durant sa carrière professionnelle. Elle suit avec assiduité les cours du soir du CNAM pour passer un DUT informatique et développe en 1985, grâce à ses connaissances, un logiciel spécifique de gestion technico-économique sur la filière cunicole.

1988 : arrivée dans la Nièvre
L’aventure nivernaise pour Thérèse Romefort débute en 1988. Elle suit à cette époque son mari qui vient de s’installer en temps que médecin à Saint-Benin-d’Azy où elle à continué à travailler sur le plan informatique à distance jusqu’en 1992. Après la naissance de leurs trois enfants, en 1999, une nouvelle opportunité s’offre à elle avec un poste à la Chambre d’agriculture à Nevers. «A cette époque, la Chambre d’agriculture était présidée par Jean Adam. Ce fut un grand moment que cet entretien d’embauche». «A cette époque, l’appel à candidature concernait le poste de direction de l’EDE or, à ma grande surprise, il fallait assurer en plus la direction de Charolais informatique ( ARSOE) et de Bovins Croissance. Je me suis donc retrouvée à diriger les trois entités en même temps jusqu’en 2013, pour Charolais Informatique et jusqu’en 2016 pour Bovins Croissance, qui a fusionné ensuite avec la Saône et Loire et l’Allier» détaille Thérèse Romefort. De son parcours, elle garde en mémoire les rencontres avec les éleveurs qui furent passionnantes, même si elle reconnaît qu’à ses débuts le challenge à relever était important. «Je ne ne connaissais pas le métier ni le rôle des Chambres d’agriculture, je découvrais tout, mais j’y suis allée confiante et finalement cela m’a passionné. J’ai aussi et surtout eu la chance d’être entourée d’une équipe formidable et très professionnelle» détaille t-elle.

«La décapitalisation bovine inquiète»
Chiffres à l’appui, la directrice de l’EDE constate année après année la disparition des cheptels. «Quand je suis arrivée à l’EDE en 1999 il y avait près de 3000 cheptels, aujourd’hui le département n’en compte plus que 1920. Selon la base IPG, nous avons enregistré 4600 naissances de moins cette année au 01/06/2019. A titre de comparaison, en 2017 nous avions  390 000 bovins, 370 000 en 2018 et 360 000 en 2019. Pour moi cette désaffection est due à plusieurs facteurs : tout d’abord la prime vache allaitantes à 139 bêtes à sans doute fortement joué, ce sont les plus gros cheptels qui ont décapitalisé. Ensuite, l’évolution de la réglementation use de plus en plus les éleveurs. Et puis il y a aussi la faute à la tradition. Souvent le père pouvait être très performant, mais si le fils ne se destinait pas à être éleveur mais que par conformisme il reprenait quand même la ferme, ça pouvait mettre en difficulté la structure» estime t-elle.

Dans quelques jours ça sera donc l’heure de la retraite pour elle, et visiblement, elle a déjà établi son programme. «Je vais pouvoir prendre du temps pour assouvir un certain nombre d’autres passions et profiter pleinement de ma famille.Tout ce que je faisais en courant je le ferai désormais en marchant». On lui souhaite une bonne retraite.

Théophile Mercier

photo article

Élevage - L’intérêt du génotypage

[En ligne le 18-07-2019]

photo article

Élevage - Veau de boucherie : une opportunité pour le département

[En ligne le 11-07-2019]

photo article

Chambre d’agriculture - Une formation pour maîtriser l’échographe

[En ligne le 11-07-2019]

RECHERCHE

ÉDITION N°1536

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux