Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

AGRA LIVE

LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES

  • Bio: le taux de déconversions pourrait atteindre 5% en 2021 (Agence bio)

    En 2021, selon les chiffres provisoires de l’agence bio publiés en exclusivité ce 21 janvier dans Agra Presse hebdo, près de 4% des exploitations converties auraient quitté la bio. «C’est un signal faible que nous regardons attentivement», résume Laure Verdeau, directrice de l’Agence bio. Le chiffre, représentant 2300 exploitations, correspond pour l’heure à la moyenne des dix dernières années, mais pourrait augmenter. «Les organismes certificateurs continuent d’enregistrer des arrêts, et le taux de 2021 pourrait au final atteindre 4,5 ou 5 % , soit le niveau historique de 2015, prévoit Dorian Fléchet, de l’Agence bio. Les arrêts de certification s’expliqueraient principalement par les départs en retraite, mais la conjoncture dans plusieurs filières pourrait aussi pousser plus d’exploitants au départ.

    [ Publié le ]
  • USA: hausse de 23% des exportations agricoles depuis l’élection de M. Biden (USDA)

    Hausse de 23% des exportations agricoles américaines depuis l’élection de J.Biden, selon l’USDA

    [ Publié le ]
  • Agenda de la semaine agricole du 24 janvier

    Vendredi 21 janvier
    Déplacement dans l'Aube de Julien Denormandie et Christiane Lambert (FNSEA)

    Lundi 24 janvier
    Déplacement d'Emmanuel Macron et de Julien Denormandie dans un lycée agricole de la Creuse
    Conférence de presse de CFDT Agri-Agro
    Assemblée générale de l'Afja (journalistes agricoles)
    Présentation du Scot de la métropole du Grand Paris

    Mardi 25 janvier
    Audition conjointe des commissions de l'Agriculture et de l'Environnement du Parlement européen sur les impacts de la stratégie De la ferme à la table
    Troisième réunion de suivi des négociations commerciales annuelles
    Conférence de presse de la Collective du bioéthanol
    Conférence de presse d'Agreenium sur les effets des pesticides
    Les députés examinent en commission la loi sur la pollution plastique
    Conférence sur la bio en Europe, organisée par le projet européen Made in Nature

    Mercredi 26 janvier
    Conférence de presse de la Plateforme pour une autre Pac
    Les députés de la Coméco examinent la PPL sur l'interdiction des nitrites dans la charcuterie

    Jeudi 27 janvier
    Conférence internationale sur «Une seule santé» (jusqu'au vendredi 28)
    Journée dédiée au programme Plantons des haies (plan de Relance)
    Présentation des vœux à la presse des Jeunes Agriculteurs
    Conférence de presse de Yara (engrais)
    Conférence de presse de RAGT (semences)

    Vendredi 28 janvier
    Conférence Paris Grain Day

    ---
    Notez la date: les Controverses de l’agriculture et de l’alimentation
    Mardi 15 février (9h à 13h)
    Présidentielle 2022: les engagements de candidats pour la ferme France.
    Événement organisé par le groupe Réussir Agra.
    Inscriptions en ligne: ouverture de la plateforme le 28 janvier

     

    [ Publié le ]
  • Influenza: «vide sanitaire progressif» dans 226 communes du Sud-Ouest (ministère)

    Comme attendu, le ministère de l'Agriculture a annoncé, lors d'un brief à la presse le 20 janvier, la mise en place d'un «vide sanitaire progressif» dans 226 communes du Sud-Ouest pour freiner la propagation de l'influenza aviaire. Sont concernées 161 communes dans les Landes, 39 communes de l'ouest du Gers, et 26 communes du nord des Pyrénées-Atlantiques. Dans cette zone, 1,3 million de volailles au maximum sont susceptibles d'être abattues (dont 1,2 million de palmipèdes); elles s'ajoutent au 1,2 million d'animaux déjà abattus. Ce vide sanitaire durera trois semaines, sachant que les volailles indemnes qui atteignent la fin de leur cycle d'élevage seront «valorisées autant que possible», assure-t-on Rue de Varenne.

    [ Publié le ]
  • Influenza aviaire: vers un un dépeuplement massif dans le Sud-Ouest

    Alors que le Sud-Ouest est confronté à une violente flambée d'influenza aviaire, des abattages massifs de volailles pourraient être annoncés lors d'une réunion mercredi 19 janvier après-midi, a-t-on appris de différentes sources concordantes. «La DGAL (ministère de l'Agriculture, NDLR) a annoncé lundi qu'ils comptaient dépeupler la ZRD», indique Julien Mora, le représentant du Modef au Cifog (interprofession du foie gras). Cette «zone à risque de diffusion» recouvre plus de 300 communes dans le Gers, les Landes, les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées-Atlantiques. Près de 2,5 millions de volailles y sont élevées, certaines étant encore «valorisables» selon M. Mora. Dans son dernier bilan au 16 janvier, le ministère de l'Agriculture faisait état de 216 foyers d'influenza en élevages, dont 144 dans les Landes.

    [ Publié le ]
  • Présidentielle : Guillaume Garot conseillera Anne Hidalgo sur l'agriculture

    Anne Hidalgo a dévoilé le 18 janvier son équipe de campagne pour la présidentielle. C’est au député Guillaume Garot (Mayenne) que revient la thématique Agriculture, alimentation, dans l'organigramme publié sur le site internet de la candidate socialiste. Dans les faits, il composera un «trio», avec l’eurodéputé Eric Andrieu et le député Dominique Potier (Meurthe-et-Moselle), précise-t-on dans l'entourage de l'ancien ministre. Le trio est complété par un panel d’une vingtaine d’experts, issus du «monde politique et associatif», qui ont contribué au programme agricole et alimentaire d’Anne Hidalgo pour l’élection présidentielle.

    [ Publié le ]
  • Export de bovins vifs: l'Algérie rouvre son marché aux animaux français (ministère)

    «Le ministère de l'Agriculture et du développement rural algérien a annoncé la réouverture du marché des génisses et bovins d’engraissement aux exportations françaises», annonce son homologue français dans un communiqué le 18 janvier. Ces exportations étaient suspendues pendant «plus d’un an» en raison de la crise sanitaire, qui «avait empêché d’effectuer l’agréage des animaux importés», d'après la Rue de Varenne. Outre des «bovins vivants destinés à la production de viande», l'Algérie importera des animaux qui participeront à la «reconstitution d’une filière laitière» nationale. En 2019, l'Algérie était le sixième marché à l'export des bovins français, avec 82 M€ de viande et d'animaux vivants (broutards essentiellement).

    [ Publié le ]
  • Pesticides: le déploiement national de PhytoSignal «en pause» (ministères)

    La direction générale de la santé (DGS, ministère de la Santé) assure actuellement le pilotage d’un groupe de travail visant à déployer PhytoSignal au niveau national, apprend Agra Presse auprès des services du ministère de la Santé. Expérimenté depuis 2013 en Nouvelle-Aquitaine, ce dispositif permet de recueillir «des signalements ou des plaintes liés aux épandages de pesticides» de la part des riverains par courriel ou par téléphone. Comme le rappelle la DGS, le CGAAER (ministère de l'Agriculture) avait recommandé dans un rapport publié en mars 2019 «de généraliser à tout le territoire le principe d’un guichet unique pour recueillir les déclarations de dérives de produits phytopharmaceutiques». Le groupe de travail dédié aurait été créé à la suite de ce rapport, avec une première réunion fin janvier 2020. «Temporairement suspendus lors de la crise sanitaire Covid-19, les travaux ont été relancés à l’été 2021», précise la DGS.

    [ Publié le ]
  • Agenda de la semaine agricole du 17 janvier

    Vendredi 14 janvier
    Audience en référé au Conseil d'État sur l'arrêté interdisant la commercialisation des feuilles et fleurs de chanvre (CBD)

    Samedi 15 janvier
    La Primaire populaire dévoile ses candidats lors d'une conférence de presse

    Lundi 17 janvier
    Conseil des ministres de l'Agriculture de l'UE: commerce, situation des marchés (porc notamment), séquestration de carbone dans les sols

    Mardi 18 janvier
    Les députés de la Coméco auditionnent Julien Denormandie sur son bilan au ministère de l’Agriculture
    Visio-conférence d'Agreenium et de l'Acta (instituts techniques) sur l'agrivoltaïsme
    Rencontres annuelles du biocontrôle (en visio)
    Conférence de presse annuelle de la Coopération agricole Luzerne
    Visio-conférence de France Stratégie (Matignon) sur l'avenir de l'agriculture (en partenariat avec l'Institut Montaigne)

    Mercredi 19 janvier
    Vœux à la presse de l'APCA (chambres d'agriculture)
    Les sénateurs de la commission des Affaires économiques auditionnent Michel-Édouard Leclerc
    Séance de l'Académie d'agriculture sur l'amélioration des plantes

    Jeudi 20 janvier
    Au Sénat, table ronde sur l’analyse économique du déficit commercial français
    Conférence du GIS Avenir élevages sur l'attractivité des métiers de l’élevage
    Ateliers sur les paiements pour services environnementaux de l'Esa d'Angers

    Vendredi 21 janvier
    Journée d'études de l'université Paris Dauphine sur la coordination de l'amont agricole

    [ Publié le ]
  • Présidentielle: le volet agricole du programme de Valérie Pécresse

    Dans un entretien accordé à Agra Presse le 12 janvier, la candidate Les Républicains (LR) à l’élection présidentielle Valérie Pécresse dévoile le volet agricole de son programme. L’actuelle présidente de la région Île-de-France se fixe quatre priorités: «les revenus et la compétitivité», «le renouvellement des générations et l’attractivité», «la simplification, la libération des énergies», et «l’investissement dans la recherche et l’innovation». Pour ce faire, la candidate LR en passe par de nombreuses baisses de charges sociales et fiscales: baisse «d’un tiers des cotisations vieillesse», augmentation de l’exonération de la taxe sur le foncier non bâti, suppression de la taxation des plus-values lors des cessions à un jeune… En matière de simplification, Valérie Pécresse propose une révision «Code par Code» de «tout le stock de la réglementation française d’ici la fin de l’année», et dont «l’agriculture sera l’une des premières bénéficiaires».

    [ Publié le ]
  • Risques climatiques: les députés votent l’adhésion obligatoire au pool

    L'Assemblée nationale a adopté le 12 janvier en première lecture, par une très large majorité, le projet de loi portant réforme de la gestion des risques climatiques en agriculture. Les députés ont adopté un amendement du gouvernement précisant que le niveau de l’indemnisation versée au titre de la solidarité nationale prendra en compte l’insuffisance du développement de l’assurance MRC. Ils ont aussi adopté les sept amendements portés par le rapporteur Frédéric Descrozaille (LREM, Val-de-Marne). Les élus ont notamment voté pour l’adhésion obligatoire des assureurs au groupement (pool); pour la coexistence des anciens et des nouveaux contrats MRC en 2023; et pour créer un «filet de sécurité» de sept mois supplémentaires afin de mettre en œuvre la réforme.

    [ Publié le ]
  • Présidentielle: l'équipe agricole de Valérie Pécresse

    L'entourage de Valérie Pécresse a dévoilé, à Agra presse le 12 janvier, les noms des membres de l'équipe agricole qui épaulera la candidate Les Républicains (LR) durant sa campagne pour l'élection présidentielle. Rattachés au périmètre de son «conseiller spécial pour la République des territoires et le travail» Xavier Bertrand, six élus LR ont été nommés conseillers techniques sur des thématiques rattachées à l'agriculture. Pascal Coste (président du conseil département de Corrèze) et Julien Dive (député de l'Aisne) formeront un duo sur l'agriculture. Jacques Cattin (député du Haut-Rhin) et Daniel Laurent (sénateur de Charente-maritime) auront la charge de la viticulture. L'eurodéputée Anne Sander sera conseillère Pac. Et Vincent Rolland (député de Savoie) se chargera de la montagne.

    [ Publié le ]
  • ZNT : imprécision de Barbara Pompili sur les modalités d'information

    «Nos concitoyens ont le droit d’avoir toutes les informations possibles» sur les épandages de pesticides, a estimé Barbara Pompili, interviewée le 11 janvier sur RMC. Dans le cadre des textes réglementaires récemment parus sur les zones de non-traitement aux pesticides (ZNT), «il y aura des sites internet où on pourra avoir toutes les informations possibles», a poursuivi la ministre de la Transition écologique. Ces sites internet, tempère son cabinet, ne sont qu’une option à disposition des préfectures et des producteurs pour assurer l’obligation d’information prévue par les nouveaux décrets. «Rien n’est imposé, mais tout est possible», assure l’entourage de Barbara Pompili. Charge ensuite aux préfets, souligne-t-on, «de s’assurer que les riverains seront bien informés».

    [ Publié le ]
  • Présidentielle: la FNSEA insiste sur la poursuite des chantiers en cours

    Présentant le 11 janvier les 30 propositions de la FNSEA pour l'élection présidentielle, sa présidente Christiane Lambert a insisté sur le besoin de «mettre en œuvre» les chantiers en cours, qu'il s'agisse du nouveau système de gestion des risques ou du développement des réserves d'eau (Varenne de l'eau). Évoquant les aides à l'investissement (plan de relance et France 2030), la présidente de la FNSEA veut que «les engagements budgétaires soient tenus par les candidats». «Nous souhaitons aussi que la réforme foncière puisse être reprise par les candidats», au-delà des mesures de la loi Sempastous, a-t-elle ajouté. Enfin, la FNSEA souhaite voir le futur président «engager un travail plus approfondi» sur la précarité alimentaire.

    [ Publié le ]
  • Machinisme : les ventes de tracteurs neufs au plus haut depuis 2013

    Les ventes de tracteurs ont atteint 40 728 premières immatriculations sur l’année 2021, un sommet depuis 2013, a indiqué le 10 janvier Axema (constructeurs). Elles marquent une hausse de 8,9 % par rapport à 2020, de 6,9 % comparées à la moyenne quinquennale, selon un communiqué. Avec 24 543 unités, les immatriculations de tracteurs standards grimpent de 2,7% sur un an. L’analyse par segment de puissance révèle que la catégorie «100 à 149 ch» se maintient en tête de classement. Celle des «150 à 199 ch» affiche la meilleure progression et garde la deuxième place. Côté marques, John Deere reste numéro un des tracteurs standards avec 23,3% de parts de marché (+1 point). Le podium est inchangé, avec derrière New Holland (14,4 %, +0,2 point) et Fendt (13,2 %, -0,5 point).

    [ Publié le ]
  • Porc: un premier cas de PPA en Italie continentale, en faune sauvage

    «Un cas de peste porcine africaine (PPA) chez un sanglier a été détecté le 5 janvier sur la commune d’Ovada dans le Piémont» en Italie, indique la Plateforme d'épidémiosurveillance en santé animale (ESA) le 7 janvier. Ce cas – confirmé le 6 janvier – se situe dans le Sud-Ouest du pays, à moins de 100 km de la frontière avec la France, et à près de 600 km du plus proche cas en Europe. Il s'agit du premier cas en Italie continentale. «À ce stade, nous n'avons pas d'information sur le génotype de PPA ni sur l'origine de cette infection», précise la plateforme. Et de rappeler que la Sardaigne est «infectée par le génotype I depuis 1978», tandis que «dans le reste de l’Europe, toutes les souches isolées appartiennent au génotype II».

    [ Publié le ]
  • Covid-19: «La chaîne alimentaire tient bon» malgré l’absentéisme (ministère)

    Face à la reprise de l’épidémie de Covid-19 et à l’augmentation de l’absentéisme dans les entreprises, «la chaîne alimentaire tient bon», a assuré le ministère de l’Agriculture à la presse le 10 janvier. Il précise qu’il n’y a «pas de rupture dans l’approvisionnement». Plus tôt dans la journée, le gouvernement avait réuni les acteurs de la chaîne alimentaire (industriels, transporteurs et distributeurs) pour faire le point sur la situation, alors que les contaminations explosent dans le pays (296 000 cas confirmés le 9 janvier). «Il n’y a pas d’alerte systémique, nous ne sommes pas dans la même situation qu’au printemps 2020. Les nouvelles règles d’isolement et le maintien des écoles ouvertes permettent d’assurer la continuité pédagogique et économique», a déclaré le cabinet du ministre.

    [ Publié le ]
  • Présidentielle: Zemmour présente ses propositions pour l'agriculture

    A l'occasion d'un meeting dédié à la ruralité et à l'agriculture, organisé à Châteaudun (Eure-et-Loir) le 7 janvier, le candidat du mouvement Reconquête Eric Zemmour a dévoilé le volet agricole de son programme. Il propose d'abord de «mettre fin au regroupement de plusieurs enseignes de grandes surfaces au sein de centrales d'achat et d'interdire réellement la vente de produits en dessous de leur coût de production», sans préciser la manière d'opérer. Il souhaite «imposer la priorité aux circuits courts dans la restauration collective publique», là aussi sans précision. En matière d'origine des produits alimentaires, il veut imposer une «Patri-score, sur le modèle du Nutriscore», où «sera indiqué l'origine du produit». Enfin en matière de commerce extérieur, il propose la mise en place de clause miroirs, citant notamment l'exemple des OGM.

    [ Publié le ]
  • Apiculture : 31 départements reconnus en calamité, d’autres à venir (CNGRA)

    À l’issue de deux réunions du comité national de gestion des risques en agriculture (CNGRA) en fin d’année 2021, près de 31 départements ont obtenu la calamité agricole pour des pertes de récolte de miel, indique Joël Limouzin, vice-président de la FNSEA en charge du dossier gestion des risques. «Il y a eu une vraie reconnaissance suite aux problématiques d’excès d’eau et de froid», salue le représentant syndical siégeant au CNGRA. «Parallèlement, les services continuent à instruire les dossiers sur les territoires en vue de la prochaine réunion du CNGRA, en février 2022», indique le ministère de l’Agriculture dans une réponse publiée dans le JO du Sénat le 6 janvier.

    [ Publié le ]
  • Présidentielle : Jadot promet de supprimer la cellule Déméter

    Lors de ses vœux à la presse le 7 janvier, Yannick Jadot a indiqué sa volonté de supprimer la cellule de gendarmerie Déméter dédiée à la protection des agriculteurs, s’il est élu à la tête de l’État. «Il est choquant que ce gouvernement ait voulu surveiller les lanceurs d’alertes quand ils parlent de pesticides, d’élevage industriel ou des intérêts entre les lobbies et les firmes internationales», s’est agacé le candidat écologiste. De même, a-t-il poursuivi, «ce gouvernement et les gouvernements précédents ont été complaisants avec la violence de certains groupes du monde agricole et les dégâts qu’ils ont pu causer sur les bâtiments publics». Interrogé sur d’éventuelles alliances avec les autres partis de gauche, Yannick Jadot a maintenu sa position : «les écologistes vont faire cette campagne présidentielle».

    [ Publié le ]
  • Risques climatiques: Denormandie veut un pool de coréassurance à caractère obligatoire

    Interrogés le 6 janvier par les députés de la Commission des affaires économiques sur la nature du groupement d’assureurs qui verra le jour, dans le cadre de la réforme de la gestion des risques climatiques, le rapporteur Frédéric Descrozaille et le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie ont été on ne peut plus clairs sur l'intention du gouvernement. «Je vous rassure sur le fait que c’est un pool de coréassurance: chaque assureur gardera sa liberté contractuelle, sa liberté de politique clients, sa marque», a déclaré Frédéric Descrozaille en réponse au député Charles de Courson (Libertés et Territoires) qui s’inquiétait de la préservation de la concurrence entre assureurs. Autrement dit: avec ce pool, les assureurs mutualiseront leurs portefeuilles de risques qu'ils assureront à leur tour auprès de réassureurs. De plus, le ministre a confirmé souhaiter que l’adhésion des assureurs au pool soit obligatoire.

    [ Publié le ]
  • Agenda de la semaine agricole du 10 janvier

    Vendredi 7 janvier
    Vœux à la presse de Yannick Jadot (candidat écologiste à la présidentielle)
    Déplacement du ministre de l'Agriculture dans les Landes sur l'influenza aviaire

    Lundi 10 janvier
    Lancement de la marque «Nous autrement» par trois coopératives de Bourgogne-Franche-Comté
    Les députés examinent en séance publique le projet de loi sur les travailleurs indépendants (comprenant l'assurance chômage pour les agriculteurs), jusqu'au 11 janvier

    Mardi 11 janvier
    Vœux à la presse de la FNSEA (propositions pour la présidentielle)

    Mercredi 12 janvier
    Conférence de presse de la Coopération agricole sur la présidence française de l'UE (PFUE)
    Vœux à la presse de la Coordination rurale (propositions pour la présidentielle)
    Conseil spécialisé Grandes cultures de FranceAgriMer
    Les députés de la commission des Affaires étrangères auditionnent le secrétaire d'État Clément Beaune sur la PFUE
    Examen en séance publique du projet de loi portant sur la gestion des risques (Assemblée nationale)

    Jeudi 13 janvier
    Vœux de l'AGPB (producteurs de céréales, FNSEA)
    Visio-conférence de Limagrain (nouveau président)
    À l'Assemblée, examen en séance publique de deux propositions de loi des Insoumis (blocage des prix, interdiction du glyphosate)
    Visio-conférence de Solagro et de l'Inrae sur l'analyse du cycle de vie du biométhane

    [ Publié le ]
  • Influenza aviaire: abattages préventifs imminents dans les Landes (préfecture)

    La préfecture des Landes annonce le 6 janvier qu'une plateforme d'abattage sera «opérationnelle à partir de ce vendredi 7 janvier» en vue de procéder à des abattages préventifs de volailles pour «freiner la propagation» de l'influenza aviaire. Elle ne traitera que «les animaux testés négatifs au H5N1 avant transport». Par ailleurs, l'interdiction de mise en place de volailles dans un périmètre de 20 km autour des foyers, initialement prévue jusqu'au 7 janvier, «est maintenue jusqu’au 14 janvier». «Des dépeuplements préventifs apparaissent indispensables pour freiner la progression du virus», explique la préfecture dans un communiqué, dénombrant 22 cas dans les Landes au 6 janvier.

    [ Publié le ]
  • Agrivoltaïsme : un premier label pour les projets sur cultures

    L’Afnor (Association française de normalisation) vient de mettre en ligne le référentiel du premier label sur l’agrivoltaïsme, destiné aux projets photovoltaïques sur des cultures agricoles, a-t-on appris auprès d’elle le 5 janvier. Pour décrocher ce label, les agriculteurs et développeurs photovoltaïques doivent pouvoir certifier qu'ils respectent un certain nombre de critères liés aux services apportés et au degré d'artificialisation. Par exemple, le taux de couverture de la surface agrivoltaïque doit être inférieur à 50 % de la surface cultivée. Et les projets devront démontrer grâce à des zones témoins (sans panneaux photovoltaïque) qu'ils procurent un service à l’exploitation agricole, comme la protection face aux aléas climatiques.

    [ Publié le ]
  • Précarité alimentaire: la PPL sur le blocage des prix rejetée en commission

     

     

    [ Publié le ]

Toutes les brèves

RECHERCHE

ÉDITION N°1664

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux