Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

NIEVRE

[Article mis en ligne le 16-06-2011]  

Sécheresse dans la Nièvre

Vers une aide du Conseil général

photo article
Christophe Jeandeaux (à gauche) a reçu Patrice Joly et Daniel Barbier, vendredi dernier, sur son exploitation, en présence d'Éric Bertrand.

En visite, vendredi dernier, sur l'€™exploitation de Christophe Jeandeaux à Sougy-sur-Loire, Patrice Joly, le président du Conseil général, a confirmé que le problème de la sécheresse allait être traité par l'€™Assemblée départementale.

Entouré de Daniel Barbier, vice-président chargé de l'€™Agriculture, Patrice Joly a donc pris le pouls d'€™agriculteurs du sud du département puis du Morvan, la semaine dernière. En présence d'€™à‰ric Bertrand, président de la Chambre d'€™agriculture, l'€™édile a entendu, durant plus d'€™une heure la litanie des problèmes rencontrés par un jeune agriculteur, Christophe Jeandeaux, éleveur à Sougy-sur-Loire, du fait de la sécheresse qui pénalise le département. En dépit des 40 mm de pluie qui se sont abattus sur l'€™exploitation, le week-end précédent, Christophe, qui mène 185 vêlages par an, engraisse les réformes et les génisses les mieux conformées et cultive 40 hectares de maÏs ensilage, fait déjà ses comptes. Cette année, il enregistre une perte de 40% de tout son foin, nécessaire à l'€™alimentation du troupeau. Et la situation des céréales n'€™est guère plus favorable: «on verra d'€™ici quinze jours» dit-il, sachant que par ailleurs «la paille sera difficile à trouver et à payer et que cela risque de nous amputer durant plusieurs années». Un coup dur pour cet exploitant, installé en Gaec avec sa mère depuis 2001.

Quel type d'€™aide?
Le président du Conseil général a longuement entendu ce qui apparaît comme un casse-tête non seulement pour cet éleveur dépité mais aussi pour l'€™ensemble de la profession dans la Nièvre. Face aux demandes d'€™aide directe, réclamée par son hôte, Patrice Joly a confirmé que «le Conseil général s'€™interroge sur l'€™opportunité d'€™une mesure de soutien à l'€™agriculture dans le cadre de la sécheresse». Et s'€™il s'€™interroge, c'€™est que plusieurs pistes sont à l'€™étude: soit une aide aux transports des fourrages, soit une aide aux jeunes installés depuis moins de cinq ans, soit une bonification d'€™intérêts sur avance de frais. Les élus départementaux devraient se prononcer très prochainement, c'€™est-à-dire «d'€™ici la fin du mois de juin». «Il s'€™agit de voir quelle aide on peut apporter, en intégrant les besoins, les autres dispositifs et, bien sûr, nos propres capacités financières, tout en étant le plus performant possible» a dit Patrice Joly. Comme Christophe et Philippe Jeandeaux, son cousin, ou Florent Lanier, les agriculteurs nivernais attendent avec impatience.

Emmanuel Coulombeix

Banniere_Agri_nov14

RECHERCHE

ÉDITION N°1301

19-12-2014

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux